A la traîne, Yahoo doit vite se rattraper sur le mobile

mars 3, 2014

Yahoo_captureYahoo serait en train de rater le virage mobile. Malgré ses 400 millions d’utilisateurs mobiles par mois, l’entreprise n’arrive pas à booster ses revenus publicitaires. Et l’audience reste encore timide si comparée à des entreprises très agressives sur le contexte mobile comme Facebook et Twitter. Le premier a atteint, au troisième trimestre 2013, 874 millions d’utilisateurs mobiles par mois, avec 49% de ses revenus originaires du mobile, un résultat, de surcroît, en hausse. Le second gagne 70% de son pain quotidien grâce aux publicités mobiles, avec 76% de ses 230 millions d’utilisateurs branchés sur le mobile.

MobileMarketingMême la PDG d’Yahoo, Marissa Mayer, reconnaissait tout récemment que les revenus publicitaires mobiles de la maison n’étaient pas encore devenus une partie considérable de son chiffre global, ce qui risque d’entraver la croissance de ses bénéfices futurs. Il faut dire que les résultats annoncés récemment par l’entreprise pour le quatrième trimestre 2013 ne sont pas tout à fait brillants : recettes publicitaires via le display en baisse sur l’année (-9%) et sur le trimestre (-6%), hausse du revenu net global de 4% en 2013 comparé à 2012. On peut faire mieux.

Surtout sur le mobile, où l’on a la promesse d’un marché qui devrait évoluer vers les $18 milliards de dépenses en publicité cette année, soit 38% de plus qu’en 2013.  Or ici la réponse d’Yahoo sur le mobile reste encore centrée sur Tumblr qui cependant semble perdre lui aussi de la vitesse, si l’on s’accorde avec l’analyse publiée par Forbes à partir des chiffres de comScore rendant compte que l’audience de Tumblr de 47,79 millions d’utilisateurs sur desktop et mobile n’a plus évolué (exception fait à un pic en juillet) depuis l’achat du réseau social par Yahoo en mai 2013. D’autre part, Yahoo ne semble pas avoir mis le paquet encore sur les offres mobiles, en proposant généralement le bon et vieux display.

YahooadvertisinglogoLa situation ne devrait peut-être plus tarder à changer si l’on prend en compte les déclarations des différents responsables de l’entreprise, comme Scott Burke, vice-président senior de publicité et technologie display, selon lequel « 2014 sera l’année où plus de la moitié du trafic d’Yahoo viendra du mobile. Le challenge sera de construire les bonnes expériences mobiles et de les monétiser ». Tout est dit. Le tout c’est d’y aller vite.

L.U.L.

Adapté d’adexchanger.com