A l’occasion de Thanksgiving, Facebook teste la publicité vidéo à grande échelle

décembre 1, 2014

macys-center-city-christmas-light-show-900VPOn sait que depuis le lancement de la vidéo cet été Facebook commence a sérieusement concurrencer Youtube non seulement du côté des consommateurs mais aussi des annonceurs. Pour ces derniers, jusqu’ici l’offre vidéo reste basique avec la possibilité d’intégrer une vidéo à un post. Les choses sont en train de changer à en croire nos confrères de Reuters. En effet, la chaîne de grands magasins américaine, Macy’s, qui est à l’origine de la parade télévisée de Noël qui se tient dans les rues de New York, mise sur les vidéos de Facebook durant les fêtes de fin d’année. Alors que le réseaux social, teste discrètement son offre vidéo premium avec quelques annonceurs aux USA, Macy’s fait partie des heureux élus. A quelques jours du Black Friday, Macy’s a souhaité testé le nouveau produit afin de savoir comment mieux diffuser leurs messages publicitaires vidéo. Pour la grande distribution, Thanksgiving est le week-end le plus important de l’année. La parade de Macy’s rassemble des centaines des milliers de spectateurs à Manhattan et des millions de téléspectateurs devant leur télévision.

nation-family-from-kawkawlin-township-takes-part-in-the-2013-macys-thanksgiving-day-parade-ad59c0c2d60cb1d6Les spots de publicité qui ont été diffusés sur Facebook font la promotion de la parade de ballons et cible les femmes de plus de 21 ans. Le montant de la campagne n’est pas connu mais il se chiffre certainement à plusieurs centaines de milliers de dollars. Pour Macy’s, il s’agit d’augmenter le taux de couverture en complément de la TV. Parmi les autres annonceurs qui ont utilisé Facebook on trouve Kate Spade à New York dont la vidéo a été vue près de 7 millions de fois en moins de 2 semaines.

Le consommation de la vidéo sur Facebook continue d’exploser. Les derniers chiffres datent de Juin 2014 avec 100 millions de vidéos par mois… on devrait passer à 1 milliard dans le courant de l’année 2015.

 

Pierre Berendes