AdQuantic va passer son savoir-faire en data science du search vers les ad-exchanges

octobre 25, 2013

Leur slogan : facile, scientifique, rentable. Pour les deux derniers, oui, mais pour le premier, pas tout à fait ! Ce qui est sûr : l’entrain et la vitesse avec laquelle Olivier de Taisne nous explique AdQuantic, dont il est le PDG, sont remarquables ! Le principe est simple : trouver le juste équilibre entre visibilité et rentabilité dans le search. « Pour chaque mot clé, nous allons regarder combien il coûte et combien il rapporte et nous gérons les enchères en fonction », explique-t-il. C’est logique : mieux la marque est exposée, plus on clique dessus, plus cher est le mot clé et plus chère est la campagne, car elle est facturée au coût par clic.

Source: www.adquantic.com.

Source: www.adquantic.com.

Cela peut paraître simple, mais il a fallu derrière que des PhD mouillent leur chemise pour être en mesure de fournir une solution – dont un algorithme breveté –  à même de traiter des milliards de statistiques en temps réel et de dizaines de millions de mots clés par jour.

Les algorithmes fonctionnent ainsi en tâtonnant, jusqu’à définir la meilleure position. « Cette analyse est très compliquée parce que souvent les volumes sur des mots clés sont très bas », affirme Olivier qui complète en assurant que les résultats de la campagne sont mesurés en termes d’achats générés (et non pas que sur du trafic).

Créée il y a trois ans, AqQuantic a un portefeuille de 50 clients dont de grands comptes. Leur cible ? Des entreprises qui visent la rentabilité. Cela a le mérite d’être clair. Attention : AdQuantic est, certes, dans le search, mais Olivier ne cache pas qu’ils visent le RTB, eux aussi, « d’ici quelques mois ».

L.U.L.