AppnenuxSummit : que peut-on attendre d’Appnexus sur le mobile ?

avril 12, 2013

2013-04-11_165155Mobile. Mobile. Mais quelle mouche a piqué Brian O’Kelley, le CEO d’Appnexus ? Voilà maintenant une dizaine d’années que l’on n’a de cesse de nous dire que cette année ce sera l’année du mobile. Et pourtant personne n’a encore trouvé la recette magique pour faire exploser le marché de la publicité sur mobile. Les chiffres parlent d’eux mêmes : alors que les internautes consomment 10% du contenu sur du mobile, la publicité ne représente qu’à peine 1% soit un rapport de 1 à 10. De plus 25% du trafic internet est sur mobile. L’ambition d’Appnexus est donc de devenir le numéro un sur ce marché.

Depuis six mois, l’entreprise newyorkaise a monté une équipe d’une trentaine de personnes pour occuper le terrain et ainsi commencé à dépenser les 75 M$ de financement reçu en début d’année. La vision de Brian O’Kelley est limpide, le marché de la publicité sur mobile en 2013 ressemble à celui du display en 2004. Les réseaux (Ad Networks) dominent un marché qui se focalise sur la performance (direct response). Dans les deux cas, la technologie est opaque car propriétaire. L’audience, le reciblage et le ciblage comportemental n’existent pas. Brian O’Kelley va donc refaire sur le mobile ce qu’il a fait chez RightMedia il y a une dizaine d’années.

2013-04-11_165218« L’usage des consommateurs se déplace vers le mobile, et les entreprises investissent énormément de temps et d’argent pour pouvoir les toucher sur ces plateformes, mais pour l’instant, elles n’ont pas trouvé la bonne combinaison », indique Brian O’Kelley. « Nous avons posé des bases technologiques qui ont permis de libérer une innovation et un investissement inégalés dans le secteur du display. Aujourd’hui, nous appliquons la même démarche au mobile, pour que nos clients puissent déployer leurs activités en toute simplicité, sur le display comme sur le mobile. » Voilà pourquoi Appnexus fait de 2013 l’année du mobile. D’ailleurs bientôt les annonceurs ne feront plus la différence entre les différents types de terminaux lorsqu’ils opèreront une campagne. Google a été l’un des pionniers dans le secteur à cesser de différencier les différentes cibles avec son Enhanced Campaign dans le domaine du search.

 

Déjà 2 milliards d’impressions mobiles disponibles quotidiennement

2013-04-11_165229Depuis le mois de février, une version Alpha a été testée avec cinq networks européens (Bannerconnect, Collective, CPX Interactive, FlxOne et Matomy). La plateforme vient tout juste de s’ouvrir en bêta avec 10 autres nouveaux clients. Côté inventaire, ce sont 2 milliards d’impressions qui sont disponibles quotidiennement issues de Nexage, Smaato et autre MoPub. Avec l’arrivée de nouveaux fournisseurs d’inventaires, Appnexus devrait rapidement être en mesure de proposer 4 milliards d’impressions chaque jour, principalement sur le format 300×50.

Reste que la capacité de suivre les internautes entre les applications et lorsqu’ils surfent depuis leur navigateur n’est pas facile à opérer du fait de l’absence de cookies.

 

 

2013-04-11_1653112 autres annonces : un Bidder plus performant et un lifting de la marketplace

Appnexus a aussi améliorer son bidder avec un objectif : faire plus avec moins. Les premiers retours sont positifs : une amélioration des objectifs des campagnes de 25%.

Sur la partie marketplace, Appnexus souhaite simplifier la découverte des applications partenaires, permettre à ses clients de les tester gratuitement et aussi offrir un cadre contractuel homogène à l’image de ce que font déjà Apple ou Google.

2013-04-11_165241