AppNexus propose sa solution pour la transparence des inventaires et lance une DSP vidéo

juin 11, 2015

the-entrance-is-striking-decorated-with-the-signature-appnexus-orange-and-black-colorsIl ne pouvait pas faire autrement. À un moment où toute l’industrie s’inquiète de la qualité des inventaires et des environnements où est servie la publicité digitale, notamment sur les ad exchanges, le fournisseur de technologies d’automatisation publicitaire AppNexus ne pouvait pas rester en silence. En effet, il vient de lancer son IQ, « une norme complète pour la Qualité de l’Inventaire ». L’annonce a été faite hier, lors de la conférence annuelle d’Appnexus à Londres.

Ce faisant, la plateforme s’engage fortement et reconnaît, dans un communiqué, présenter avec cette nouvelle politique « une révision intégrale de l’approche d’Appnexus vis-à-vis de la publicité en ligne d’inventaire sur sa plateforme”. Voici les engagements prix par AppNexus avec son IQ:

– l’application d’une politique de pré-soumission, soit une combinaison de systèmes manuels et automatisés “qui supprime la provision d’inventaire invalide ou invérifiable” ;

– la transparence du domaine, imposée “par une politique stricte et qui garantit que les annonceurs auront pleinement pris connaissance de l’inventaire qu’ils achètent” (au passage, il s’agit là d’un changement fort attendu par le marché depuis longtemps);

– la protection des dépenses sur la plateforme AppNexus  « (précédemment annoncée sous le nom de “Certified Supply”, lors de la phaappnexus-is-now-up-to-550-employees-and-still-hiringse Alpha), un programme qui étend la garantie satisfait ou remboursé lorsque les partenaires chargés de la vérification ne garantissent pas les inventaires achetés sur la plateforme AppNexus”.

Nous aurons l’occasion de mesurer l’impact de ces nouvelles mesures sur le marché, dans son quotidien, auprès d’éditeurs, d’annonceurs et de leurs partenaires médias.

DSP vidéo

Lors de la messe londonienne, le fournisseur de technologies a lancé sa plateforme DSP vidéo, toujours en phase bêta. Elle aurait ainsi un reach « dix fois plus important que celui de ses concurrents spécialisés » en vidéo. L’inventaire – en croissance – serait de 250 milliards d’impressions vidéo par mois (in-banner, interstitiel et linéaire).

 

LUL