Avec InLine, Rubicon va-t-il parvenir à attirer de l’inventaire vidéo face à Google et Facebook ?

avril 27, 2015

Virool_bandeau

La plateforme supply side (SSP) Rubicon Project a été choisie comme partenaire par Virool, une autre plateforme de vidéo publicitaire qui amène une nouvelle promesse : celle de déverrouiller de nouveaux inventaires vidéo. Cela tombe à point nommé dans un contexte où l’offre d’inventaire vidéo demeure un défi pour l’industrie de a publicité en ligne.

Rappelons-nous, l’automne dernier, Frank Addante, le patron de Rubicon Project, évoquait déjà la difficulté pour eux d’identifier de l’inventaire vidéo de qualité, les éditeurs du top 500 préférant vendre leur inventaire vidéo déjà assez limité via les canaux directs et garantis.

Virool_1Mais comment Virool va y arriver ? En proposant un format innovant qu’ils ont baptisé InLine, adaptable au contexte de l’éditeur (donc natif), out-stream (donc indépendant de l’offre de contenu vidéo), impactant (le format est grand) et smart puisque la vidéo ne se déclenche que lors que le player est sur la zone de visibilité de l’écran et que le son ne devient audible que lorsque la souris de l’utilisateur le touche. Ceux-ci sont deux aspects importants pour l’analyse de la visibilité et de l’engagement. Pr ailleurs, le format InLine est compatible avec le desktop et le mobile (iOS). Il ne manque donc pas d’atouts pour attirer à la fois des éditeurs et des annonceurs.

InLine aurait déjà été adopté par des éditeurs tels que AdWeek, Yahoo Sports et Disqus (lire ici). Rubicon est a priori la seule plateforme de publicité programmatique choisie par Virool pour proposer ce format aussi bien sur les ad exchanges que sur les ventes directes automatisées.

LUL