Avec l’IPO de sa maison-mère japonaise, la DSP Dobleas va investir aux Etats-Unis

juillet 3, 2014

Dobleas_dataUne DSP spécialisée sur le mobile proposant également une DMP et la possibilité de travailler sans cookies. Dobleas, alias « a cookie-less mobile DSP », selon son slogan, est la plateforme demande side qui a été lancée sur le marché américain il y a un peu plus d’un an par l’ad tech japonaise FreakOut, pionnière sur le marché de la publicité programmatique dans le pays. Ses leitmotivs : retargeting et drive into store. Mais comment procèdent-ils ?

« De la même manière comme d’autres entreprises sont en train de le faire. Il faut utiliser les éléments comme ceux que vous pouvez obtenir d’un appareil mobile, comme l’adresse IP, l’usage que l’on fait d’une application et les moments de la journée pour créer un identifiant unique sans pour autant utiliser des informations personnelles de chaque individu. Nous avons également un pixel de notre DMP que vous pouvez placer sur votre siteweb et que nous pouvons ensuite agréger et comparer avec l’identifiant unique afin de recontacter les mêmes utilisateurs sur environnement mobile », explique Yugo Asato, CEO et co-fondateur de Dobleas, en interview à Adexchanger.

Dobleas_datafeedLa façon de procéder est la même en effet : privilégier les données propriétaires, mais aussi faire usage des données tierces parties avec des partenaires comme Neustar, Bluekai ou AdMobius (Lotame). Les deux solutions seraient utilisées de façon concomitante par la majorité écrasante des clients de l’ad tech, même si en général tout dépend, au cas par cas, de la quantité de données 1st party dont on dispose et de jusqu’où veut-on aller dans la connaissance de la cible.

Quelles perspectives avec la prochaine IPO de la maison mère ?

Si l’on prend au sérieux le message sur lequel insiste le CEO de Dobleas, le marché américain va certainement bénéficier de l’IPO que sa maison-mère, FreakOut, s’apprête à réaliser sur la place japonaise. En effet, FreakOut a reçu récemment le feu vert des autorités boursières japonaises pour réaliser son IPO à la bourse de Tokyo. « L’adoption de la technologie programmatique au Japon a un retard de trois ans en comparaison aux Etats-Unis et nous espérons que l’argent que nous allons obtenir de notre entrée en bourse nous permettra de développer nos offres programmatiques sur le marché américain, où la demande est plus importante », dit-il.

DobleasCe déploiement sur les Etats-Unis pourra impliquer l’achat par Dobleas de start-ups locales, travaillant notamment sur la donnée géolocalisée. « L’utilisation de données de localisation pour des zones délimitées et l’offre de coupons n’est pas encore tout à fait évolutive et je suis intéressé par les entreprises qui ont trouvée des façons plus intelligentes d’exploiter les données de localisation », conclut-il.

Lire l’intégralité de l’interview ici.

LUL