Baisse de la qualité des impressions publicitaires en France

août 31, 2015

IAS_1La fraude des impressions publicitaires serait en baisse en Europe et la visibilité en hausse sauf en France où elle est en nette baisse. Integral Ad Science (IAS) vient de publier son rapport sur l’état en Europe de la qualité média au deuxième trimestre de l’année, quelques semaines après avoir dévoilé les résultats sur le marché mondial (voir notre article). Mauvaise nouvelle : la France passe dernière de la liste en matière de qualité média, laissant derrière elle son rang de « meilleure élève de l’Europe ».

L’outil de mesure d’IAS – l’indice TRAQ – vérifie des données concernant la fraude des fausses impressions publicitaires, mais également la visibilité, le contexte de diffusion et la qualité du contenu.

IAS_3

La France s’améliore en revanche en matière de combat contre la fraude des impressions générées par des robots, puisque ces impressions frauduleuses représentaient 9,9% des impressions publicitaires en France, selon IAS, le second trimestre, contre 10,4% le premier trimestre de l’année. « La France est proportionnellement mieux lotie dans ce domaine que le Royaume-Uni (12,2%) mais c’est surtout l’Allemagne qui tire son épingle du jeu avec seulement 8,5% d’impressions frauduleuses au 2ème trimestre 2015 », peut-on lire dans le rapport d’IAS.

Concernant la visibilité, la part d’impressions considérées visibles aurait grimpé partout, sauf en France, où elle a chuté de 47,8% au premier trimestre à 43,8% ce deuxième trimestre.

IAS_2

LUL

 

(Images : Integral Ad Science.)