Big Data : gros plan sur les 130 téraoctets qu’AdRoll opère chaque jour

janvier 8, 2015

big_data__90 fois le volume de données qui est généré dans les places boursières aux Etats-Unis. Voici ce que pèse la masse de données manipulée par le retargeteur américain AdRoll, selon un article publié par Venture Beat (ici): soit 130 téraoctets de données à de fins publicitaires par jour… Mais de quoi parle-t-on au juste ?

Le temps que vous passez à consulter un site ou à utiliser une application mobile, si vous avez cliqué sur une publicité ou bien sur un lien, de quel endroit êtes-vous venus, vers quel autre vous êtes-vous dirigés durant votre navigation, quel est votre sexe, tranche d’âge, êtes-vous marié, avez-vous des enfants, aimez-vous les voitures sportives, êtes-vous sur plusieurs réseaux sociaux, où se situe votre bureau, votre résidence, approximativement….

Voici un petit exemple de tout ce que l’on peut savoir sur vous, chaque information étant un point d’entrée, une donnée qui permets aux data scientists et marketeurs de placer votre profil, votre fingerprint dans une ou plusieurs cases, segments. Et toute cette agitation sert à vous proposer (en tout cas à tenter de) des messages publicitaires qui soient le plus en lien avec vos attentes adroll1et habitudes.

C’est tout cela qui pèse lourd. Pèse en termes de bytes estoqués et opérés, pèse en termes de montants d’argent qui circulent entre les mains des marques vers les éditeurs, en passant par tous les intermédiaires de l’écosystème de la publicité en ligne, pendant que vous dormez ou vous occupez de vos affaires… « Dans ce nouveau monde digital et programmatique dans lequel nous vivons, les données sont la nouvelle monnaie », affirme à VB le CMO d’AdRoll, Adam Berke, qui collectionne désormais 15 000 clients, adeptes du retargeting.

 

Luciana Uchôa-Lefebvre