Bot : plus de la moitié du traffic conserné… c’est de pire en pire !

janvier 8, 2013

online-advertising-cheatingEt bien voilà que 2014 commence bien mal. En effet, les bonnes résolutions du nouvel an semblent déjà passées aux oubliettes. Le traffic froduleux s’annonce déjà comme la tendance du moment. Malgré une vingtaine d’articles publiés sur le sujet l’an dernier, il semble que le traffic frauduleux soit au sommet de son art. Les robots responsable de la fraude publicitaires sont de plus en plus puissant et commencent à impacter fortement l’industrie publicitaire.

La dernière étude de Solve Media (Quarterly Bot Traffic Market Advisory) montre que 51% du traffic américain est frauduleux au troisième trimestre soit 8% de plus qu’au second trimestre. C’est la première fois que le pourcentage dépasse la barre des 50%. Cela veut dire que cela devient encore pire qu’avant et que cela prend une ampleur sans précédent. Malgré l’émergence d’entreprises spécialisées dans la lutte contre la fraude, le phénomène s’amplifie.

Bien entendu se pose la question suivante : à qui profite le crime ?

Aux éditeurs qui se spécialisent dans le traffic low cost. Ce qui est sur c’est que de l’inventaire normal à 0.10$ le CPM c’est louche. Bien sur vous allez me dire qu’il y a la longue traine certes mais au final acheter de l’inventaire le moins cher possible est un nid pour les fraudeurs et ils s’engouffrent dedans.

L’une des nouveauté c’est que la fraude touche maintenant l’inventaire qui se monnaie au prix fort : la vidéo. Pour ce qui est de l’activité mobile le traffic suspicieux dépasse désormais les 27% contre 22% trois mois plus tôt. Sans aucun doute il devrait rejoindre bientôt les sommets atteints sur le desktop.

Où est-ce que la fraude est devenue la norme : en Estonie (83% du traffic), à Singapour (79%) et en Chine (77%).

 

Bref, on a donc pas fini de parler des fausses impressions, des faux clics et des faux leads…

 

Pierre Berendes

BotNet