Botnet : pour MdotLabs, Athena menace les impressions publicitaires

février 11, 2014

Athena2La start-up MdotLabs, plateforme de détection et prévention de fausses impressions, vient de lancer une alerte au sujet du botnet Athena, dont le code a été révélé en septembre dernier. Ce logiciel qui infecte et crée des réseaux de machines zombies utilisé à des fins de fraude sur Internet serait aussi en train de menacer les régies, les éditeurs et les annonceurs.

Athena serait « une menace formidable pour les méthodes standards de vérification de la visibilité », explique Kevin Springborn, responsable d’architecture système à MdotLabs, dans la mesure où les adresses IP des fausses vues viennent de vraies machines, quoique infectées, ce qui confond les blacklistes et réduit leur impact de prévention.

Toujours comme conséquence de cette méthode d’infection de machines réelles, l’utilisateur avec un long historique de conversions et un profil très précis, par exemple, peut, sans le savoir, lors de sa navigation réelle, générer de fausses vues, son navigateur étant infecté et incluant son historique, ses cookies et son profil.

MdotLabs explique que l’interface d’Athena et très rudimentaire, ce qui rend son usage très facile pour infecter les ordinateurs et diriger leurs navigateurs pour générer de faux clics et de fausses impressions.

L.U.L.