Bulle spéculative : pourquoi Rocket Fuel et Criteo n’ont pas fini de toucher le fond en bourse ?

avril 28, 2014

article-1341521-0C93F69C000005DC-905_964x639Vendredi l’action de RocketFuel est descendu à 31.04$ lors de la fermeture des marchés financiers ce qui représente le plus bas niveau jamais atteint par l’entreprise depuis son introduction en bourse à l’été dernier. Cette méfiance des marché fait suite à des revelations de revente d’actions pour un montant de plus de 150 M$ de la part des 7 membres de l’équipe de direction de l’entreprise. Nous avions déjà révélé cette information il y a quelques semaines dans un article qui n’avait pas du tout plus aux équipes de Rocket Fuel. Il faut dire que lors qu’entre le 3 et le 5 Février dernier son CEO et son président vendent chacun pour plus de 14 M$ d’actions cela ne passe pas très bien. D’ailleurs si vous voulez suivre toute les ventes d’action de la part de dirigeants d’entreprises, nous vous conseillons ce site : insidertradinwire.com. En voici les informations résumées.

  • Screen Shot 2014-04-26 at 21.30.54George John, CEO : $17,935,375
  • Abhinav Gupta, VP Engineering :$10,293,038
  • Richard Frankel, President :$14,627,030
  • J. Bardwick Peter, CFO :$1,000,738
  • John Gardner, investisseur chez Nokia Growth Partners : $23,750,156
  • William Ericson, investisseur chez MDV Ninth Partners :  $101,063,336

 

Aujourd’hui la capitalisation de l’entreprise atteint tout juste le milliard de dollars on est bien loins des 2 Mds $ affichée en Septembre dernier. Depuis notre dernier article sur Rocket Fuel, soit en moins de 3 semaines, la capitalisation de l’entreprise a perdu plus de 300 M$. La chute continue. Il faut dire qu’à Wall Street ont a appris à se méfier quand les dirigeant d’entreprise vendent des actions en masse.

Cela peut signifier un manque de confiance de la part du management quand à leur projection dans l’avenir. Voilà aussi ce qui peut faire peur au marché et aux investisseurs :

–  le passage dans un marché orienté Saas : avec la fin du modèle des ad network et l’avènement des plate-formes pour opérer l’achat et la vente de publicité en temps réel de plus en plus d’entreprises et d’agence pourraient décider de passer vers un modèle en libre service. Or Rocket Fuel n’est pas encore prêt pour ça.

La pression sur la marge : avec la maturation du marché, les « ad network » comme RocketFuel subissent une pression pour réduire leur marge c’est à dire la différence entre le prix d’achat et le prix de revendu du média.

Le vent tourne du côté des éditeurs : depuis plusieurs mois la compétition s’est intensifié pour arriver à signer des accord exclusif de mise à disposition de l’inventaire de la part des éditeurs. C’est d’ailleurs un problème qui rencontre également Criteo avec de plus en plus éditeurs qui refusent de lui offrir le fameux « first look ».

– Un retard sur le mobile et la vidéo : dans le secteur du mobile et de la vidéo ce sont encore des pure players qui dominent le marché, n’en déplaisent à tous les DSP « desktop ». Rocket Fuel et Criteo on investi beaucoup beaucoup d’argent pour faire face à ce nouveau challenge.

 

Screen Shot 2014-04-26 at 21.53.18Quelque soit la raison de la chute du cours de Rocket Fuel, l’entreprise n’est pas la seule. Ainsi, Criteo qui est entré en bourse presque au même moment a vu aussi son cours en bourse dégringoler. L’entreprise a perdu 14% pour la seule journée du vendredi 25 Avril. La capitalisation de Criteo n’est plus que de 1.6 Mds $.

Screen Shot 2014-04-26 at 22.02.15Par rapport à son plus haut niveau qui était proche de 60 $ Criteo a perdu la moitié de sa valeur. Son cours en bourse en désormais en dessous du premier jour de quotation puisque le cours s’était stabilité de 35 $ le 30 Octobre dernier. Le point positif chez Criteo c’est que aucun « insider » n’a vendu d’action.

Mais Criteo et Rocket Fuel ne sont pas les seuls. Ainsi, les israéliens de Matomy ont finalement retiré leur plan d’IPO il y a quelques jours. Matomy se valorisait plus de 500 M$, certainement trop pour les investisseurs d’où cette marche arrière. Pas de date pour Turn, TubeMogul, LiveRail et de DataXu dont les IPOs qui ont été annoncées ces derniers mois pourraient être retardée.

Certains acteurs résistent, ainsi Rubicon Project, malgré un plongeon de 10% vendredi le cours de l’action est à 19 $ et reste au dessus de son cours d’introduction (15$). D’autres s’éffondrent. Ainsi, dans le secteur de la vidéo, YuMe était valorisé le 26 Avril 224 M$ avec un cours à 6.94 soit 2$ de moins que son prix d’introduction en bourse. Pour Temor vidéo qui a levé 75 M$ le 23 Juin avec des actions à 10$ la valorisation a été divisé par 2 à 226 M$. Le 26/4 les actions se sont échangées à 4.50$

 

Pierre Berendes

Screen Shot 2014-04-26 at 21.58.16