Comment combattre des likes frauduleux sur Facebook ?

avril 3, 2014

Facebook-exchange (1)Depuis que le blog vidéo consacré à la vulgarisation scientifique Veritasium a publié une alerte sur l’usage de likes frauduleux sur Facebook, les marketeurs essayent de décortiquer le problème et d’en trouver de solutions. Derek Muller, l’un des blogueurs de Veritasium, a révélé dans une vidéo qu’il existe de véritables « fermes à clic », de faux profils qui génèrent des likes en très grande quantité, comme des spams, pour le compte de tierces parties. Le souci est que ces faux likes font baisser le taux d’engagement du site, puisque les faux fans n’interagissent pas avec. Et, pire encore, rien à ce jour n’est prévu pour « supprimer » de la page ces faux likes. Facebook ne semblerait pas prendre des mesures pour freiner ce phénomène.

facebook-shout-outIl a été facile pour Muller de s’en rendre compte de la fraude, car ces profils n’ont aucune affinité particulière avec la page qu’il avait créée et qu’ils envoyaient des likes à de nombreuses autres pages sans aucun lien particulier entre elles. Ces faux likes viendraient à priori majoritairement de certains pays, comme l’Egypte, le Sri Lanka, l’Inde, les Philippines et ne Nepal, entre autres, où la pratique d’achat de faux clics semble assez généralisée pour masquer les achats de likes « illégitimes »,  des entreprises étant payées pour générer des likes (1000 likes coûteraient 70 $). Une des solutions pour ne pas être exposé à ce type d’arnaque à chaque fois que l’on lance une campagne publicitaire sur Facebook pourrait être de tenter de cibler de façon très précise ses options géographiques.

Pour Merry Morud, directeur de publicité sociale à aimClear et Marc Poirier, co-fondateur d’Acquisio, il faut concentrer ses efforts marketing bien plus sur la génération de trafic sur son propre website que sur la génération de likes tout court.  « Si votre objectif est de faire croître des likes réels, nous vous recommandons d’utiliser Facebook Page Post Ads pour promouvoir le contenu de votre site tout en utilisant un ciblage réfléchi et stratégique. Cette tactique permet de créer du trafic pour votre propre site, la chose que vous possédez véritablement », explique Merry. Pour Poirier, « les marketeurs doivent gérer leurs budgets sur Facebook  comme une fonction pour la mesure de leurs affaires réelles. S’ils ne peuvent pas mesurer des ventes ou des conversions, il faut qu’ils s’assurent d’au moins pouvoir gérer des budgets et des enchères comme des fonctions pour engager l’utilisateur. Le fait de viser générer des likes uniquement entraînera des résultats terribles somme ceux présentés par cette vidéo.

L.U.L.