Conseil aux annonceurs : gare aux éditeurs incitant le téléchargement d’applications

août 13, 2014

saurabh_-052113Les publicités vidéo proposant des incitations au téléchargement d’applications sont dans le collimateur de beaucoup d’acteurs cherchant à préserver l’image des marques et la qualité des campagnes publicitaires en ligne. Car en général ces publicités sont intrusives, ne laissant aucun choix à l’utilisateur, et proposent une rémunération – par exemple plus de bonus sur le jeu que l’utilisateur était en train de jouer ou des cadeaux de toutes sortes – en échange d’un téléchargement, ce qui en pratique s’avère une très mauvaise expérience pour l’utilisateur.

Le souci est que l’utilisateur qui accepte se voit basculé sur un autre site, pour télécharger une application qui ne l’intéresse certainement pas, ce qui in fine risque fort de causer plus de dégâts que de bénéfices à l’image de la marque qui a accepté de faire usage de ce genre de publicités pour se faire connaître.

Apple fait d’ailleurs souvent le ménage de ces applications qui sont promues par des campagnes faisant usage de publicités proposant des incitations, voire des rémunérations au téléchargement, en les enlevant de son top 25 des applications les plus téléchargées du moment sur iTunes. Car ces campagnes ne servent qu’à fausser la plupart du temps la donne, puisque l’utilisateur est obligé de télécharger ces applications pour bénéficier de ce qui lui est proposé ou parce qu’il n’a même pas le choix et aucun mécanisme d’opt-out pour les éviter. C’est un format beaucoup trop intrusif.

Le co-fondateur de la plateforme de publicité mobile Vdopia, Saurabh Bhatia, s’interroge dans un post sur la raison pour laquelle des développeurs continuent d’utiliser ce format qui pourtant fournit une si mauvaise expérience à l’utilisateur. « Ils le font à cause de leur quête de revenus immédiats, peu importe comment ces revenus sont générés et l’impact que cela aura sur leur base d’utilisateurs sur le long terme », regrette-t-il.

Dans un contexte de développement des publicités vidéo sur mobile, il est naturel que les marques souhaitent s’y investir. Mais elles doivent être prudentes, conseille Saurabh Bhatia, et ne surtout pas céder aux mirages proposés par certains prestataires, ventant le fait que leurs vidéos ont par exemple 100% de taux de complétion… ou un ROI extraordinaire, permettant un taux de téléchargement record.

« Les marques ne savent pas si leurs publicités pour le téléchargement d’applications génèrent une vue forcée ou bien une vraie vue ou une vue par choix. De plus, interrompre un jeu n’est certainement pas une manière positive de livrer un message de marque », explique-t-il.

Vdopia_mobile_video

Lire ici son post.

LUL