Criteo s’offre la start-up française AdQuantic et s’attaque au marché du search

avril 10, 2014

Screen Shot 2014-04-10 at 22.38.08Après avoir levé plus de 250 M$ en bourse il y a six mois, Criteo continue de faire ses emplettes. Après Tedemis acquis pour plus de 20 M€, la dernière en date est AdQuantic, une autre start-up française qui est doté d’une technologie très forte basée sur la physiques quantique et les modèles mathématiques. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

AdQuantic a été fondée en 2010 par Cédric Chanal et Simone De Liberato, alors qu’ils complétaient leur doctorat en physique quantique à l’École Normale Supérieure (ENS) Ulm à Paris.  Ayant à gérer des campagnes Google AdWords dans le cadre d’un de leurs projets, ils se sont rendu compte qu’ils pouvaient appliquer les méthodes issues de leur domaine afin de maximiser les performances et automatiser la gestion des enchères. Olivier de Taisne et Cédric Chanal vont rejoindre les équipes techniques de Criteo.

Parmis les clients d’AdQuantic figurent B&You, Pixmania ou Etam. AdQuantic propose un algorithme de gestion des enchères (bid management) qui s’appuie sur une analyse statistique pour chaque mot clé et mot clé similaire en fonction de certains moment du temps pour permettre de savoir quels mots clés acheter et quand le faire. Il s’appuie sur la théorie des risques calculés. Les outils ont trois objectifs : optimiser quotidiennement less campagnes (avec l’outil de gestion des enchères et de génération de mots-clés), adapter la gestion de vos campagnes au métier de l’annonceur (avec les outils de data plug-in, de mesure de la saisonnalité et d’aide à la définition des objectifs) et générer de la performance sur la durée (avec les outils de reporting et d’analyse des modifications).

En moyenne, l’entreprise promet de générer 30% plus de résultats (conversions ou chiffre d’affaires) à coût d’acquisition constant. Pour l’agence de voyage en ligne EasyViajar.es, AdQuantic a réduit les coûts d’acquisition par client de 45% dans les deux premiers mois, tout en augmentant de 27% le volume de ventes. Pour le site marchand d’Etam, le CA a augmenté de 39% sur les 2 premiers mois avec une saisonnalité défavorable, tout en augmentant le ratio coût publicitaire / CA de seulement 7%. Ce qui est interessant c’est son approche à la performance : si les résultats ne sont pas là AdQuantic ne gagne rien.

 

 

Pierre Berendes



process

sloud