Définition: quelle est l’importance de la 1ère impression (1st look) ?

octobre 9, 2014

(Suite de la série de billets livrant les définitions des acteurs de l’industrie de concepts clés de la publicité en ligne.)

ad impression viewabilityRenaud Biet, co-fondateur, TabMo : «Elle est primordiale pour les acteurs du retargeting et pour des annonceurs e-commerçants, afin de capter l’utilisateur « abandonniste » dès qu’il quitte le site. Le First look est bien moins pertinent dans d’autres cas, car son coût peut s’avérer prohibitif. »

Sylvain Deffay, directeur France, Infectious Media : « La qualité est toujours plus importante que la quantité et la technologie dont nous disposons nous permet d’établir la valeur de chaque impression vis-à-vis de nos annonceurs. Le “first look” permet donc de gagner en priorité sur les meilleurs espaces disponibles et nous sommes tout à fait satisfaits d’acheter moins d’impressions si celles-ci sont de meilleures qualités et de plus grandes valeurs pour ces annonceurs. En utilisant des segments de ciblage d’audience, et en choisissant des contextes et formats précis, nous pouvons êtres très spécifiques dans nos achats, ce qui pourrait limiter la taille de l’inventaire disponible ; dans ce cas de figure, le “first look” est très important car cela nous assure de pouvoir gagner en priorité pour avoir accès à plus d’enchères et donc d’espace média. »

Thomas Jeanjean, managing director France, Criteo : « Elle est fondamentale pour l’annonceur qui aura toute l’attention de l’internaute. Conjuguée à une prédiction précise de la valeur de l’utilisateur, la première impression est la meilleure gageure pour une conversion en vente. D’autre part, la garantie first look que nous apportent nos éditeurs en direct aujourd’hui vient en contrepartie d’une meilleure monétisation de leur inventaire et d’un écosystème plus performant. »

Pierre Ledieu, fondateur et directeur général, Piximedia : « Aujourd’hui, les internautes surfent via les moteurs de recherche et accèdent directement aux contenus. Ils ne passent plus systématiquement par la home page des sites. Les marques souhaitent accompagner ce changement de comportement et ‘accueillir l’internaute’ dès son arrivée sur le site, en ‘first look’. C’est aussi une manière d’optimiser le budget, en privilégiant la couverture vs la répétition. »

Christophe Ménard, VP business development, Sublime Skinz : « La première impression est censée être plus efficace. Cependant, cette efficacité est relative en fonction des supports, des formats utilisés et des surcouches datas. L’utilisation d’un habillage reste pertinente et efficace sur une impression qui ne sera pas en 1st look. L’efficacité proviendra d’avantage de l’équilibre entre le message, le ciblage et le format. »

Pour rappel…

Même dans le cadre d’un blog destiné aux professionnels et certains initiés de l’industrie de la publicité digitale, comme l’est ad-exchange.fr, certains concepts courants – comme le RTB, DSP, SSP, data, device ID… et bien d’autres – peuvent parfois sonner faux, du moins porter à confusion. Ils peuvent également évoquer autant de sens parfois que les contextes auxquels ils se réfèrent, autant de déclinaisons que d’acteurs qui les manipulent au quotidien.

Pour tenter d’y voir un peu plus clair, ad-exchange.fr a élaboré un certain nombre de questions pour cerner ces concepts et ces idées et les a posées à plusieurs dizaines d’acteurs de l’industrie, tous métiers confondus en Europe et outre-Atlantique. Les réponses sont livrées telles quelles sous forme de citations. Ce billet en est un exemple.

Propos recueillis par LUL