Des formats adaptés à tous les écrans, des pubs intrusives exclues : les nouveaux standards de l’IAB

septembre 27, 2016

IAB_ad formats

L’Interactive Advertising Bureau (IAB) vient de publier pour consultation de nouvelles orientations au sujet des formats publicitaires qui devront devenir standard, censés être mieux adaptés à une diffusion améliorée sur de multiples écrans et a priori plus respectueux des utilisateurs.

Ces nouvelles propositions incluent l’adoption de critères dits « flexibles », servant à faciliter l’adaptation des créas à toute taille d’écran. Ces formats ne seraient ainsi plus représentés de manière figée (aujourd’hui, les bannières classiques ont leurs dimensions en pixels déterminées, comme 300X250 ou 728X90),  mais sur la base du ratio de leurs dimensions (ici 1:1 et 8:1). L’objectif est de fluidifier et de faciliter la diffusion de tout format à travers n’importe quelle taille d’écran.

IAB_sizes_extrait

Adieu aux formats expand et à l’audio imposé ?

Adoption galopante d’ad blockers l’oblige, ces nouvelles orientations tendent à exclure un certain nombre de formats et de principes considérés comme étant trop intrusifs, en les mettant dans une nouvelle catégorie « en transition » ou tout simplement en les supprimant du portefeuille de formats admis par l’IAB, à savoir : les formats expand, les rising stars, les pop up, l’audio imposé et l’autoplay, entre autres. Pour ce qui est des formats dits expand, qui changent de taille sans aucune initiative de l’utilisateur, ils sont exclus. Mais ils seraient acceptés si le changement de taille intervenait suite à un clic, scroll ou swipe. L’audio et la vidéo ne pourraient être déclenchés qu’à l’initiative de l’utilisateur.

IAB_sizes_extrait 2

D’une manière générale, l’IAB défend l’adoption des principes nommés « LEAN » pour toute création ou campagne publicitaire, à savoir : légère (rapide à IAB_ad formats2charger), cryptée, compatible avec le programme AdChoices (d’information au sujet des publicités personnalisées laissant au consommateur le choix de les accepter ou non)  et non-intrusive.

Enfin, l’IAB aborde également les formats « émergents » comme les vidéos verticales, les images à 360°, les émojis et stickers et les réalités virtuelle et augmentée, sans oublier tout un  chapitre consacré à la publicité native.

Ce document – disponible sur ce lien – reste ouvert pour commentaires jusqu’au 28/11. Les nouveaux standards devraient être mis en place début 2017.

LUL

(Images : IAB.)