Données: l’ad tech n’est pas conforme à la nouvelle réglementation européenne, selon Forrester.

janvier 19, 2016

online-privacy

À en croire l’avis d’un expert en matière de respect de la vie privée à Forrester Research publié par Mediapost (lire ici), les entreprises du secteur des technologies pour la publicité ne sont pas conformes aux exigences de la nouvelle réglementation européenne.

Certes, ces entreprises ont justement deux ans pour s’y adapter. Mais il n’en reste pas moins que cette affirmation donne des indices des efforts qu’il leur faudra déployer pour s’y mettre.

Big_data_cartoon_t_gregoriusLes analyses au sujet de la réforme européenne sur la protection de données personnelles commencent à se faire entendre en effet de l’autre côté de l’Atlantique. Fatemeh Khatibloo, analyste à Forrester, rappelle que la nouvelle réglementation européenne affectera aussi bien les géants du numérique – comme Google ou Facebook – que d’autres entreprises indépendantes un peu partout dans le monde.

« Ce règlement vaut pour toute entreprise dont l’activité intègre des citoyens européens et nous avons également entendu des bruits selon lesquels des règlements similaires pourraient être adoptés en Californie », a-t-elle indiqué à Mediapost. « Si cela venait à se confirmer, la manière dont toute entreprise gère les données va changer », a-t-elle conclu. Forrester serait justement en train de finaliser un rapport sur le sujet, informe Mediapost.

Avant même l’adoption de l’accord entre le Conseil et le Parlement européens à la mi-décembre au sujet de la réforme (lire ici), l’entreprise de consulting, qui est une référence sur le marché du numérique et de la publicité technologique, avait anticipé que le respect de la vie privée serait un des sujets stratégiques en 2016 pour les entreprises américaines.

« 33% des adultes connectés aux États-Unis ont annulé une transaction pour des questions de respect de la vie privée. Dans la mesure où l’intérêt des consommateurs pour le respect de la vie privée augmente, Forrester prévoit que celui-ci sera un facteur clé qui déterminera les entreprises qui auront du succès ou, au contraire, celles qui échoueront dans les douze prochains mois », indiquait un communiqué à la presse début novembre (ici).

LUL