Eddystone, le marché des beacons gagne un entrant de poids

juillet 16, 2015

Google beaconoverall-graphic-070915Avec Eddystone, lancé cette semaine, Google vient prendre place dans un marché jusqu’à présent dominé par Apple. Son nouveau standard de technologie qui permet aux émetteurs beacon Bluetooth low-energy (BLE) de communiquer avec des terminaux mobiles aurait d’ailleurs des avantages vis-à-vis son prédécesseur. Il serait, par exemple, en mesure de communiquer avec n’importe quel terminal mobile pouvant répondre aux beacons BLE (alors que les eBeacons ne transmettent qu’aux iPhones).

L’objectif selon Google, est de permettre aux développeurs d’applications de s’en servir pour que des services et des interactions supplémentaires, géo-localisées et contextuelles, puissent voir le jour. « Par exemple, un beacon peut être intégré à un arrêt de bus de façon à ce que votre téléphone sache que votre ticket doit être prêt ou bien une application d’un musée peut vous fournir des informations au sujet de l’exposition face à laquelle vous êtes placé », explique l’entreprise dans un billet.

Sécurité

Par définition, explique Google, un beacon peut être identifié par n’importe quel appareil à proximité équipée de bluetooth intelligent. Mais dans le même temps, les utilisateurs doivent bénéficier de sécurité et du respect de leur vie privée. C’est pour cette raison, rassure-t-on, qu’ils ont mis au point des identifiants éphémères à travers lesquels seuls le bénéficiaire peut activer ou décoder le signal.

Google a déjà signé des partenariats avec de nombreux fabricants de beacons. Si les développeurs adoptent son standard, Apple verra naître une forte concurrence à son système.

LUL