En 2013 le programmatique grimpe de 179,5% en Chine pour atteindre 90 M$

décembre 2, 2013

L’achat programmatique a fait ses preuves en Chine. Le marché, encore timide en 2012, commence à enregistrer des taux de croissance assez importants. Le programmatique continue en effet d’intéresser les marketeurs, ce qui permet aux DSP travaillant dans ce pays de grandir en importance et en revenus. Et l’évolution ne s’arrête pas là : la part d’emplacements premium dans le RTB ne cessera pas de grandir jusqu’à devenir majoritaire dans le moyen terme. Toutes ces conclusions nous sont livrées par une étude récente signée iResearch, le China DSP Market Trends Report 2013.

iResearch1_Chine

Ce rapport révèle que les dépenses des DSP avec l’achat publicitaire devront croître de 179,5% cette année, en comparaison à 2012 (où les dépenses ont été de 90 $ millions, approximativement). Ces dépenses devront atteindre en 2017 les 2,82$ milliards.

« Plusieurs entreprises viennent de mettre au point leurs DSP et ont déjà prouvé que cela marche. Le marché est dans sa phase initiale et commence à grandir rapidement », a déclaré à Adexchanger Will Tao, Directeur d’analyses chez iResearch.

Selon iRsearch, même si aujourd’hui le poids des DSP est assez considérable, les éditeurs et portails jouent de plus en plus le jeu, attirés par le développement du RTB, ce qui leur permet de prévoir à l’avenir proche une arrivée importante d’espace premium – encore à l’écart actuellement – de manière à ce que le premium arrive même à éclipser le non-premium. La part de premium dans l’offre programmatique devrait passer de 11% en 2013, à 69,1%, en 2017.

iResearch2_Chine

Une spécificité chinoise est que ce sont les DSP elles-mêmes qui s’occupent – pour le moment en tout cas – de collecter et traiter les données, afin de garantir un ciblage optimal des campagnes. Ceci est dû aux contraintes liées aux règles de respect de la vie privée et au verrouillage des données dans le pays. En Chine, selon Tao, les données ne sont ni intégrées ni analysées.

L.U.L.