Et si demain Alibaba arrivait sur le marché de la publicité en ligne ?

février 4, 2014

2014-01-09_235539Le géant Chinois Alibaba Group se développe en dehors de ses frontières timidement en Europe et de façon de plus en plus forte Outre-Atlantique. Alibaba a investi plus de 200 M$ dans ShopRunner à l’automne 2013. Alors que l’entreprise pourrait entrer en bourse cette année (Nasdaq ou NYSE), on peut se demander quelle est la stratégie de monétisation d’Alibaba, l’Amazon chinois ?

En effet, l’entreprise contrôle 80% du e-commerce en Chine, oui 4 ventes sur 5, un pourcentage qui continue d’augmenter. Pour la première fois en 2013, le marché du commerce du détail en Chine a dépassé celui des Etats-Unis, avec près de 300 Mds $ selon Forrester Research. Une bonne nouvelle pour Yahoo qui possède toujours près de 25% du capital du conglomérat chinois.

Si les axes de développement se concentrent sur le mobile, d’ailleurs son concurrent Baidu a racheté le développeur d’applications mobiles 91 Wireless, Alibaba mise aussi sur le B2C malgré ses racines dans les places de marché B2B avec une présence multiple via Tmall.com, Taobao, eTao.con ou Juhuasuan.

La publicité est devenue depuis longtemps un autre axe de développement. L’entreprise a vendu pour plus de 4 milliards de dollars de publicité, pas seulement en ligne mais aussi sur la TV. Sur le digital, Taobao et Tmall combinent des services de display et de search. L’entreprise possède deux ad exchanges, celui de Taobao, Taobao Ad Network And Exchange (TANX) et Alimana, ce qui témoigne des avancées marquées en matière de monétisation via la publicité. TANX est le numéro 3 en Chine avec de gros inventaires et surtout une montagne de donnée 1st party.

Si dans le domaine du search Alibaba est en concurrence avec Baidu et Google, il ne faut pas oublier que l’essentiel des revenus de Google en Chine provient des annonceurs internationaux qui souhaitent toucher les consommateurs chinois.  Le « cross border » pourrait donc constituer une nouvelle piste de développement pour Alibaba. A cela se rajoutent des prises de participation qui vont se multiplier. On peut en conclure qu’en 2014, le poids d’Alibaba va s’accroître dans l’e-commerce en Chine et à l’international et qu’il en sera de même pour ses revenus publicitaires…

A suivre donc avec attention,

Pierre Berendes

2014-01-09_235647