Étude : du programmatique partout, y compris pour du branding et premium

décembre 1, 2014

PulsePoint1Le programmatique ne touche plus uniquement des campagnes à la performance. Non, il va bien au-delà, impliquant des campagnes faisant usage de beaucoup de créativité et de formats premium et avec des objectifs marketing intermédiaires, comme le branding. L’ad exchange américain PulsePoint l’a constaté en interrogeant 335 professionnels de l’industrie aussi bien côté acheteurs que vendeurs.

Voici les principaux enseignements :

– 71% des personnes interrogées considèrent que les technologies programmatiques répondent mieux aux besoins de sensibilisation et branding,

– Le marketing de contenu acheté de manière programmatique va bondir de 112% les prochains 12 mois,

– L’achat programmatique de vidéo digitale va croître de 29% et des spots télé, de 45%, la prochaine année,

– La hausse prévue pour l’achat programmatique de rich media est de 43% sur les prochains 12 mois,PulsePoint2

– 83% des personnes interrogées tablent sur un marketing de contenu programmatique d’ici 2017 et 3 sur 4 sont déjà en train d’utiliser au moins une stratégie de marketing de contenu.

– Plus des trois quarts sont favorables à l’automatisation de l’achat publicitaire au détriment de l’achat manuel ou des négociations directes,

– 61% des acheteurs affirment avoir l’intention d’acheter de manière programmatique ces 12 prochaines années,

– Il y aura une baisse de 38% des achats en direct, selon la prévision des interviewés.

PulsePoint3Les arguments semblent donc nombreux pour ceux qui défendent ce mode d’achat pour toute stratégie de marketing digital.

 

Lire ici le communiqué, et ici le rapport.

 

 

 

LUL