Étude : Les tendances de la publicité native aux Etats-Unis

mars 11, 2015

native_173237La publicité native est l’un des sujets les plus chauds et les plus controversés du moment, pour l’Association des Annonceurs Nationaux (ANA). On vous parlait récemment de l’étude que l’ANA vient de publier intitulé «Advertising is going native ». Outre le fait qu’il s’agit d’une activité timide mais avec de forts taux de croissance (lire ici notre article), cette enquête révèle des aspects intéressants sur la façon dont les 127 marketeurs consultés fin 2014 appréhendent le sujet :

On associe le plus souvent la publicité native au digital et au social et c’est bien sur ces canaux qu’elle se développe le plus (85% des marketeurs font de la publicité native sur le digital et 71% sur les réseaux sociaux) ;

Les questions éthiques et de transparence sont prises très au sérieux, notamment le fait qu’il faut que la publicité native soit clairement identifiée comme telle, et ce pour les trois quarts des marketeurs consultés et que cette responsabilité doit être partagée entre les éditeurs et les annonceurs.

La force de la publicité native est sa pertinence avec le contexte du contenu consommé par l’utilisateur. Dans un univers digital où les cibles peuvent facilement échapper à la publicité, cette pertinence peut faire en sorte que le message publicitaire soit remarqué, voire accepté.

Les marketeurs indiquent que les agences média sont les plus importants maillons de l’industrie de la publicité leur fournissant une expertise nécessaire au déploiement de campagnes natives. Mais elles ne sont pas les seules. Les éditeurs, des agences de relations publiques, de création de contenu et celles spécialisées dans le digital en font également partie.

La manière de mesurer l’impact demeure un défi important, comme partout d’ailleurs. « De multiples métriques sont appliquées, mais aucune n’apparaît comme étant la plus importante », déclare l’ANA dans un communiqué. Or l’absence de mesure fiable pourra freiner la croissance de la publicité native.

LUL