Etude : manque de confiance et de connaissance des annonceurs sur la pub en temps réel

juillet 15, 2014

ISBA_InfectiousMedia_guideCette étude prend un peu le contre-pieds de toutes les données et statistiques dont on vous parle très souvent, faisant état d’un développement assez fulgurant de l’achat et vente de publicité en ligne par des méthodes programmatiques. L’association d’annonceurs britanniques ISBA, en collaboration avec le trading desk indépendant britannique Infectious Media, vient de bâtir un guide au sujet de la publicité en temps réel.

Ils partent d’un constat assez étonnant : plus d’un tiers des annonceurs qu’ils ont consultés ne savent pas quelle partie de leurs campagnes en ligne est en temps réel et seulement un tiers affirme avoir une perception positive de la publicité en temps réel et de l’achat programmatique… Or nous parlons bien du marché britannique, le plus avancé et précurseur en la matière en Europe.

«Cette étude confirme les suspicions de l’industrie selon lesquelles les annonceurs sont encore dans l’incertitude au sujet de la publicité en temps réel. Les commentaires que nous avons collectés renforcent la notion qu’il y a méfiance au sujet de la part véritable des budgets de marques qui part pour les médias », affirme David Ellison, responsable des services marketing à l’ISBA.

Cette affirmation rend ainsi compte d’une méfiance certaine des marques à l’égard du programmatique, ce qui est loin d’être anodin pour l’industrie, et les acteurs de l’ad tech… Et c’est bien plus grave qu’un simple manque de connaissance de la part des marques au sujet de ce mode d’achat automatisé, tout compte fait extrêmement technique.

Pour le co-fondateur et CEO du trading desk Infectious Media Martin Kelly, «les fournisseurs ont clairement beaucoup d’efforts encore à réaliser pour rassurer les annonceurs sur le fait que l’achat programmatique peut être sûr, transparent et effectif ».

En effet !

LUL