Etude PointRoll : la faible visibilité des bannières publicitaires impacte le CTR et l’engagement des internautes

juillet 19, 2013

web-hero-2Un internaute qui interagit en moyenne 14 secondes avec une bannière publicitaire a 5 fois plus chance de cliquer sur une bannière une fois que l’ensemble de l’animation a été diffusé selon une étude menée par PointRoll.

L’email est le vecteur de communication qui offre le plus important taux d’interaction, et ce, bien que la durée d’exposition moyenne ne soit que de 12 secondes. Dans le cas de publicité sur le mobile, le taux d’interaction est proche de 2% pour une durée d’exposition de plus de 17 secondes toujours selon PointRoll. L’entreprise étudie les performances pour les différents formats en matière de visibilité, de CTR ainsi que de nombreuses autres métriques.

Les campagnes qui enregistrent la plus faible visibilité, c’est-à-dire lorsque les publicité diffusées par les ad-servers ne sont pas visibles pour l’internaute enregistrent également le plus faible taux de clic (CTR). Lorsque la visibilité est inférieure à 20%, le CTR moyen est de l’ordre de 0,08%. A l’inverse lorsque la visibilité est supérieure à 80% le CTR est deux fois plus important.

Ce sont les publicités sur les site de B2B qui bénéficient du taux d’interaction le plus élevé, suivis des sites de streaming de musique. Les bannières extensibles (expandable) enregistrent 3,8% de taux d’interaction et une durée moyenne de 16 secondes.

Le taux de visualisation d’une vidéo jusqu’à son terme varie d’un média à l’autre. Sur les bannières extensibles, il y a 38% de chance que l’internaute visionne 25% de la vidéo, 30% la moitié et 24% la totalité.

Très complète, l’étude fait de tour des 3 principaux supports : desktop, mobile et vidéo.



Source : PointRoll

2013-07-08_1936232013-07-08_193919

CTR-Viewability