Etude sur les budgets display : Facebook et Twitter gagnent, Google et Yahoo perdent

mai 12, 2015

Social media signsDisplay_eMarketer-april15Les dernières projections d’eMarketer viennent donc de tomber : Facebook et Twitter concentreront à eux deux seuls 33,7% de tous les budgets publicitaires pour le display en ligne aux Etats-Unis d’ici 2017 (contre 30,23% cette année).

Le montant total des dépenses dans le pays avec les bannières en ligne va grimper des $ 27,05 milliards projetés pour cette année à $37,36 milliards en 2017. On vous laisse faire le calcul de ce que cela représente pour les réseaux sociaux… et notamment pour Facebook !

Cette prévision confirme une tendance observée au moins depuis 2013 : Facebook arrive en tête, avec une progression nette et confirmée de sa part du marché de display en ligne (de 18,6% en 2013 à 25,2% cette année et 26,9% en 2017), tandis que Google, deuxième de la liste, ne fait que régresser (de 14,4% de part de marché en 2013, il passe à 13% cette année et à 11,1% en 2017).

Twitter arrive pour sa part en troisième position, mais là aussi avec une progression encore plus spectaculaire que Facebook, puisque le réseau part de loin : de 2,4% en 2013 à 5% cette année et 6,8% en 2017. Twitter dépassera cette année pour la première fois Yahoo.

Yahoo, autre grand perdant, voit sa part des revenus américains chuter selon ces estimations, puisqu’elles passent de 7,2% en 2013 à 4,6% cette année et à seulement 3,5% en 2017. eMarketer affirme cependant prévoir une croissance des revenus de Yahoo cette année avec le display, ce qui est une première depuis que l’entreprise est mesurée par ce cabinet en 2009. Vraisemblablement cela ne suffira pas pour maintenir sa part de marché.

Mobile

Il n’y a pas que les réseaux sociaux qui seront les grands gagnants des budgets publicitaires américains : le mobile aussi va tirer vers le haut ses revenus au détriment du desktop. Cette année, pour la première fois, nous indique eMarketer, les dépenses avec les bannières seront plus importantes sur le mobile que sur le desktop aux Etats-Unis.

Les deux phénomènes sont d’ailleurs sensiblement liés, si l’on se souvient que le mobile est le canal principal de monétisation de Twitter (90%) et de Facebook: des $ 6,82 milliards que Facebook va empocher cette année grâce aux publicités display aux Etats-Unis, $ 5 milliards proviendront des publicités mobiles sous la forme de bannières.

Mobile_eMarketer-april15Mobile ranking_eMarketer-april15

Lire ici les résultats d’eMarketer

LUL