Exclusif : adsquare lance des places de marché privatives pour les données d’audiences mobiles

septembre 6, 2016

adsquare_AMP_open

La plateforme de données d’audiences mobiles adsquare va offrir à ses clients fournisseurs de données une fonctionnalité de « private marketplace » (PMP), leur permettant de conclure des deals privés et d’obtenir plus de visibilité sur l’usage qui est fait de leur donnée. Cette nouvelle fonctionnalité sera disponible dès demain, ad-exchange.fr l’a appris en exclusivité. La plateforme saisit l’occasion pour annoncer l’arrivée d’un nouveau partenaire fournisseur de données, l’application Onefootball, réunissant 22 millions d’utilisateurs en Europe.

adsquare_about-smartphone

Des acheteurs mieux servis

La nouvelle fonctionnalité de PMP permettra aux marketeurs et aux agences, à travers leurs trading desks, de négocier des segments de données en exclusivité à un tarif privilégié, nous explique Vincent Tessier, VP Demand EMEA d’adsquare. Selon lui, une section dédiée de la plateforme appelée « Marketplace » leur permettra de découvrir des deals proposés par les fournisseurs de données qui ne sont pas nécessairement disponibles à tous les acheteurs de données. Autre possibilité: l’acheteur pourra émettre une demande de donnée dont il a besoin qui n’est pourtant pas disponible sur la plateforme, afin qu’un fournisseur puisse y répondre favorablement, en lui proposant un deal.

« Le lancement des PMP data est un événement majeur pour notre industrie. La publicité n’est pertinente qu’avec le bon ciblage et donc la bonne donnée. Avec cette nouvelle fonctionnalité, la demande peut désormais mettre en place des deals de gré à gré, dont des exclusivités mais surtout de pouvoir désormais accéder à de la 2nd party data, c’est-à-dire de la first party data d’éditeurs d’applications notamment, ce qui est entièrement nouveau et ouvre énormément de nouvelle possibilité aux annonceurs », déclare à ad-exchange.fr Vincent Tessier.

Positionnée sur le marché de la donnée comme Audience Management Platform mobile first, l’ad tech d’origine allemande adsquare pilote cette place de marché data en libre-service où des fournisseurs viennent proposer leurs segments, rendus disponibles aux annonceurs et agences grâce à l’intégration avec des plateformes DSP du marché.

Des fournisseurs rassurés

D’après l’analyse de Tom Laband, directeur général et co-fondateur d’adsquare, la plus grande transparence que cette nouvelle fonctionnalité va offrir aura pour conséquence d’attirer un plus grand nombre d’annonceurs, d’éditeurs et de développeurs d’applications, davantage rassurés sur l’usage qui sera fait de leurs propres segments par l’acheteur dans sa campagne. « Construire et proposer une infrastructure sécurisée a été une étape essentielle afin de pouvoir mettre à disposition sur le marché plus de données de qualité, ce qui participe directement à l’amélioration du ciblage publicitaire”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Cette évolution, si elle se confirme, pourra de fait être très salutaire pour l’industrie, puisque les données propriétaires (ou 1st party) sont considérées d’une grande valeur, ouvrant de nombreuses possibilités de synergies entre vendeurs et acheteurs de secteurs complémentaires, à l’instar des coopératives de données (données dites 2nd party).

adsquare va présenter sa nouvelle fonctionnalité de place de marché privative officiellement lors du salon Dmexco, qui aura lieu les 14 et 15 septembre à Cologne, en Allemagne.

LUL

(Images: adsquare.)