Facebook DPA ou la mort annoncée de l’industrie du retargeting ?

mai 21, 2015

Facebook_DPAPetit à petit, silencieusement mais surement, Facebook est en train de tuer l’industrie du remarketing. Cette déclaration de Bob Buch, CEO de SocialWire, qu’il a signée dans un billet sur adexchanger, fait référence à la solution de retargeting automatisé que Facebook propose aux annonceurs depuis février, le Dynamic Product Ads (DPAs, voir ici). Pour Bob Buch le DPA représente « le début de la fin de milliers d’entreprises de l’ad tech qui ont concentré leurs activités dans le retargeting ». Tout simplement parce que faire du retargeting ce n’est pas si compliqué que cela et qu’un « monolithe » comme Facebook peut faire ça mieux et moins cher que n’importe qui d’autre, dit-il.

Facebook_DPA_2En effet, le DPA permet à l’annonceur de mettre en place directement les paramètres permettant le déclenchement du retargeting, sans que l’intervention d’une plateforme DSP ou d’un retargeteur ne soit plus nécessaire. Et pratiquement en même temps que le réseau annonçait l’arrivée de cette solution de retargeting, il enlevait de Facebook Exchange (FBX) des acteurs proposant du retageting. « Facebook a accordé un répit à quelques entreprises seulement, y compris Tellapart et Criteo, qui ont pu démontrer qu’elles disposaient d’une technologie plus complexe, mais dès que Facebook ajoutera des fonctionnalités supplémentaires à DPA même ces entreprises-là seront obligées de faire migrer leurs clients en-dehors de FBX », explique-t-il.

Encore une fois, un avantage comparatif majeur de Facebook est le fait de pouvoir proposer un outil natif de retargeting cross-device : quel que soit l’appareil qu’il soit en train d’utiliser, le membre connecté du réseau social est facilement à la portée des Facebook_DPA_3annonceurs. La publicité lui sera ainsi montrée là où il a plus de chances de s’y intéresser… et de manière bien plus rapide, puisque Facebook est massivement présent sur les appareils mobiles.

Bob Buch voit ce changement de manière positive : cela rendra le marché du retargeting moins coûteux et plus transparent pour les marketeurs, d’après lui.

Lire ici son billet.

 

LUL

(Images : facebook.com)