Fil rouge éditeurs : IDG mise sur le trio vidéo, place de marché privative et DMP

février 11, 2014

IDG TechNetwork_capture

Ils ont un revenu global de $ 3,5 milliards. 66% sont générés par les business en ligne aux Etats Unis, un chiffre stable, tandis que la partie « print » a baissé de 21% à 19% en 2013. Raison pour laquelle, la demande dictant ses lois, le géant américain du contenu technologique IDG compte bien se concentrer encore plus sur ses activités digitales cette année. Et dans ce contexte, leur régie et plateforme pour la production de publicités en ligne tous formats et leviers spécialisée en technologie, IDG TechNetwork, a classé 2014 l’année de la vidéo, après avoir développé une DMP et une place de marché privée en 2013.

L’éditeur géant américain IDG est derrière pas moins de 300 titres, entre magazines et livre spécialisés dans les TIC, distribués dans 85 pays, dont la très connue collection Pour les nuls  mais aussi PC World, IDC, Computerworld ou Le Monde informatique et 460 sites sur les technologies (marchés, business, consommateurs), loisirs digitaux et games.

pete_longo_IDG-5« Nous avons lancé IDG.tv en Novembre parce qu’il était temps d’aller au-delà des contenus sur la consommation et les entreprises technologiques pour parler plus de modes de vie. Et dans ce cadre, si Microsoft a été notre annonceur dans la phase de lancement, nous avons pu captiver des marketeurs situés en périphérie de la tech, comme les constructeurs automobiles », a déclaré à adexchanger le PDG de l’ad network d’IDG Peter Longo.

La place de marché privée d’IDG TechNetwork réunit 130 millions de visiteurs uniques par mois, dont 70 du type « tech enthousiastes ». Avec leur propre DMP et réunissant les données 1st party autour de cette régie unique, Peter Longo est convaincu que sa place de marché privée enregistrera cette année les plus important taux de croissance parmi tous les programmes mis en place par l’entreprise. « Les annonceurs veulent être rassurés sur le fait qu’ils atteindront des audiences qualifiées et ils exigent des garanties quant à l’emplacement et à la flexibilité des prix », dit-il.

L.U.L.