Forrester défend les avantages de l’outstream

septembre 3, 2015

Teads-platform-for-video-advertising-solution-inRead-clients

Le marché semble croire très sincèrement au développement des budgets consacrés à la publicité vidéo en ligne tout en reconnaissant que des obstacles continuent de freiner cette croissance si attendue… À la demande de Teads, l’ad tech française à l’origine du format outstream, Forrester s’est intéressé de plus près aux différentes tendances de la publicité vidéo en ligne.

L’entreprise de recherche indépendante a sensiblement abondé dans le sens de promoteurs de l’oustream : « tandis que le contenu vidéo est l’endroit naturel pour la diffusion de publicités vidéos, aussi bien les acheteurs que les vendeurs ont remarqué que les publicités vidéo qui apparaissent au sein du contenu éditorial offrent des avantages », peut-on y lire. Le tout premier est celui de ne pas dépendre de l’offre de contenu vidéo justement !

Forrester_Teads_hausse des investissements

Forrester_Teads_limites à la hausseEn sollicitant 529 décideurs travaillant pour des annonceurs, agences média et éditeurs, Forrester a confirmé l’hypothèse selon laquelle l’inventaire vidéo de qualité demeure limité, empêchant l’industrie de se développer à sa juste valeur.

Tandis que tous les interviewés s’accordent sur le fait que les publicités vidéo sont de véritables opportunités/vecteurs de croissance, l’absence de dénominateur commun sur la notion même d’inventaire premium, l’absence de principes de mesure standards et de vérification des campagnes, en plus de la rareté existante encore de ce type d’inventaire, limitent toute volonté d’accroître les investissements. Cette rareté serait aggravée par les difficultés avec la fraude de fausses impressions publicitaires et les taux réduits de visibilité.

L’enquête a été conduite en Allemagne, Argentine, Espagne, France, Italie, Mexique, Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Cliquez ici pour accéder à l’étude intitulée « Solving digital video advertising’s premium dilemma ».

LUL