Fraude : expert déclare que le risque de manipulation augmente avec le header bidding en mode serveur à serveur

février 10, 2017

Un expert américain  de le la monétisation programmatique déclare aujourd’hui sur adexchanger.com que le header bidding en mode serveur à serveur rend les éditeurs et les acheteurs encore plus vulnérables à la fraude des fausses impressions publicitaires.

Dans un article assez pédagogique, Manny Puentes, ex-directeur technique de la plateforme supply side (SSP) Altitude Digital, démontre le processus à travers lequel les escrocs pénètrent au sein des plateformes SSP en se faisant passer par des sites légitimes, avec le même nom de domaine.

« Dans la mesure où la tendance  du header bidding se développe suivant une approche serveur à serveur, les transactions programmatiques deviennent de plus en plus susceptibles d’être manipulées. À chaque connexion de type serveur à serveur, les adresses IP, les domaines et les autres métadonnées du navigateur transmises avec la requête dans le cadre de la transaction média peuvent être modifiés », déclare-t-il.

Puentes n’est pas défavorable à ce type de header bidding, il reconnaît ses atouts, mais il met l’industrie en garde sur le fait que cela exigera encore plus de rigueur et d’attention de la part des éditeurs et des plateformes SSP.

Lire ici son article.

LUL

(Image: Shutterstock.)