Fraude : Les prévisions toujours aussi alarmantes

décembre 10, 2015

Videology_WhiteOps_open

Dans un rapport faisant le point sur la fraude des impressions publicitaires publié en novembre et signé à quatre mains, la plateforme de vidéo programmatique Videology et l’entreprise de sécurité digitale White Ops ne revoient pas les prévisions sur l’ampleur du phénomène. Ils se basent toujours sur les chiffres dévoilés par White Ops en décembre 2014 pour le compte de l’association nationale des annonceurs (ANA) aux Etats-Unis et qui avaient fait couler beaucoup d’encre à l’époque. On estimait déjà à ce moment-là que $ 6,3 mrds des budgets publicitaires seraient détournés par les fraudeurs dans le monde cette année, montant qui pourrait atteindre les $ 7,3 mrds en 2016.

Il est surtout curieux de voir que ces chiffres restent les mêmes alors que de gros efforts de combat contre la fraude et de promotion de la transparence d’inventaires se sont fait connaître tout au long de cette année. Il serait peut-être intéressant de mettre à jour ces données pour vérifier l’impact de ces annonces.

Mais si l’on tient compte des chiffres dévoilés cette semaine par l’Interactive Advertising Bureau et Enerst Young (voir notre article), ces nouvelles ont plutôt l’effet d’une grande douche froide.

Dans le domaine de la vidéo, ces mêmes estimations rendent compte qu’entre 8% et 23% de l’inventaire en ligne serait le fait d’impressions générées par des robots.

Le rapport assez complet de Videology/White Ops définit et explique ce fléau et tente d’offrir des réponses pour « éradiquer » le problème. Visiblement on en est encore très loin !

Pensez-vous  que ce problème de la fraude pourra être réglé un jour ?

LUL

(Image : Videology/White Ops.)