Google répond à OpenX et va aussi faire le ménage dans les éditeurs suspects sur DoubleClick Ad Exchange

septembre 6, 2013

2013-09-03_004535A peine OpenX annonce-t-il son intention de faire le ménage dans l’inventaire proposé par les éditeurs sur son ad-exchange que Google lui répond. Dans un post sur le blog de DoubleClick, Google revient sur ses efforts en matière de lutte contre les éditeurs frauduleux sur son ad-exchange. Ainsi, Google a banni de nombreuses pratiques frauduleuses comme par exemple l’injection de bannière ou les overlays sans l’approbation de l’internaute. Google se présente donc en bon père de famille et souhaite conserver l’intégrité de l’industrie de l’industrie publicitaire ainsi que préserver la confiance entre les éditeurs et les annonceurs.

hero-3Google y va néanmoins un peu fort en proclamant que DoubleClick Ad Exchange a le meilleur niveau de qualité d’inventaire de l’industrie. Sérieusement, il n’y a personne qui peut le croire car le réseau GDN est l’un des plus mauvais qui existe. D’ailleurs Google déclare qu’il va interdire l’injection de publicité sur son ad-exchange, preuve de faiblesse : c’était donc le cas jusqu’à il y a quelques jours. Bien sûr les éditeurs sur DoubleClick Ad Exchange (AdX) n’ont pas le droit d’utiliser les barres d’outils, ou les overlays sans que l’internaute donne son accord expressément. Peut-être que le CTR sur Google Adx va s’améliorer. Aux dernières nouvelles, il était proche de 0,02%, sans parler du taux d’invisibilité…