InMobi livre son état des lieux de la publicité In-App dans le monde

décembre 9, 2014

Etude InMobi_mondeEn matière de publicité programmatique en environnement mobile, ce sont bien les campagnes au sein d’applications qui pèsent le plus lourd, que ce soit en termes de nombre d’impressions que de valeur d’eCPM. Le nombre d’impressions In-App a d’ailleurs évolué dans le monde de 8% et les revenus de 11,5% entre le second et le premier trimestre de cette année, la région la plus représentative pour ce type de publicité étant l’Asie-Pacifique avec 50% des impressions, loin devant l’Europe (24%, chiffre en baisse) et l’Amérique du Nord (17%).

Le réseau mobile InMobi qui récemment s’est associé à Rubicon Project pour lancer un réseau mobile d’achat et de vente programmatique est à l’origine de cette étude réalisée auprès des nombreuses régies incluses dans sa plateforme de monétisation. InMobi revendique un reach de 872 millions d’utilisateurs uniques, à travers 159 milliards d’impressions traitées chaque mois dans plus de 200 pays.

La part d’impressions In-App sur la totalité des impressions mises aux enchères sur la plateforme mondiale est ainsi de 73%, avec un taux de clics moyens de 126 (contre 31 pour le Etude InMobi_eCPMweb) et un eCPM de 124, soir 3,5 plus que celui des publicités sur le web mobile.

En Europe, qui pèse 6 points moins le second trimestre en comparaison au premier en termes de nombre d’impressions In-App négociées, les vedettes ne sont pas le Royaume-Uni et la France mais bien l’Autriche et le Danemark, le premier représentant 25% des impressions, le second 10% des impressions mais 35% des revenus à l’échelle européenne. Les taux de clics les plus importants sont observés en Europe également, tout comme les eCPM, qui ont évolué de 11% le deuxième trimestre comparé au premier.

OS et device

En matière de revenus, iOS et Android sont à égalité parfaite, mais en matière de nombre d’impressions, c’est Android le plus représentatif, avec 59%. Mais c’est bien iOS qui a enregistré les plus importantes évolutions le second trimestre, que ce soit en termes de revenus (+20% contre seulement +3% pour Android) qu’en termes de nombre d’impressions ( +15% contre +3% pour Android). Les taux de clics les plus élevés sont observés en environnement iOS, tout comme les plus importants eCPM.

Etude InMobi_CTR by deviceOn apprend aussi que, quel que soit la marque ou le système d’exploitation, alors que le nombre d’impressions des tablettes a baissé sensiblement (de 17%), le revenu qu’elles génèrent a augmenté (de 3%). Les tablettes comptent pour 14% des impressions et pour 15% des revenus mobiles. InMobi considère par ailleurs que la performance des tablettes est bien supérieure à celle des smartphones, le contexte de navigation et la taille de l’écran pouvant expliquer ces résultats.

Cette étude très complète liste également les performances selon l’appareil, les formats des publicités et la catégorie des sites.

Vous pouvez y accéder en cliquant ici.Etude InMobi_CPM by device

 

LUL