Kantar Media – AdLedge : Plus de 50% des impressions display jamais vues par les internautes

septembre 29, 2014

Eye_VisibilitéKantar Media et AdLedge viennent de  publier le second baromètre de l’AdVerification. L’étude s’appuie sur l’analyse de la visibilité de plusieurs milliards d’impressions sur le marché du display Français sur la période Juin-Août 2014. Que faut-il en retenir ?

1- Part d’impressions visibles en légère hausse, explosion de la part d’impressions jamais vues

La part des impressions visibles est en légère augmentation (+4 %) en comparaison avec le premier trimestre 2014. Cependant cette hausse se fait au détriment des impressions jamais vues qui subissent une forte augmentation (+21 %) toujours par rapport au premier trimestre 2014. La durée d’affichage moyenne des publicités passe quant à elle de 9 à 9.6 secondes.

2 – Les formats les plus utilisés ne sont pas les plus visibles

Si l’on se penche sur les formats display traditionnels, on note une augmentation de la part des impressions visibles sur les deux formats qui concentrent la majorité des impressions servies, le Pavé et la Mégabanner. Leur part d’impressions visibles augmente de +5% et +6 % soit respectivement à 37% et 32% . D’autre part, sur les cinq formats présentés dans ce baromètre, la part moyenne des impressions visibles s’élève à 39.4 %.

3 – Contexte de diffusion : un enjeu majeur

L’analyse du contexte de diffusion révèle une légère augmentation (+3.85 %) des impressions ayant été affichées dans un contexte de diffusion potentiellement dommageable pour l’annonceur. Le contexte de diffusion est un véritable enjeux pour les annonceurs et les acteurs du RTB.  Les conséquences d’une impression diffusée dans un environnement négatif pour la marque peuvent être multiples : incompréhension, rejet de la marque par l’internaute ou bad buzz.

Tous les détails sont dans l’infographie ci-dessous.

 

Pierre Berendes

 

Infographie_Kantar_Adledge