La chaîne de magasins Asda (Walmart) lance son ad-exchange au Royaume-Uni

février 5, 2015

Asda 2

La chaîne britannique de distribution Asda, propriété du géant américain Walmart, se met à l’heure du programmatique et ne tardera pas non plus à se lancer dans les ad exchanges privatives. Le magazine britannique The Drum a été le premier à l’annoncer : la chaîne, proposant déjà des impressions sur les ad exchanges ouverts, lancera son propre ad exchange en 2016. Et son ambition est grande : l’idée ne pas d’ouvrir une place de marché programmatique e-marchande, où l’on vend des impressions à ses propres partenaires dont on distribue les produits, comme le fait d’ailleurs Walmart, mais de devenir un véritable publisher et de se positionner en tant que concurrent des éditeurs de contenus en ligne. Et comment ? Avec la data.

Asda1« Notre objectif est de devenir des éditeurs crédibles plutôt que seulement un commerçant avec un site vendant des bannières à ses partenaires. Nous pouvons faire ce que fait un Express, un Guardian ou un groupe Telegraph en termes de vente d’audiences », a déclaré à The Drum le directeur de marketing d’Asda Dom Burch. Selon lui, Asda sera en mesure de permettre à l’annonceur de cibler le consommateur tout prêt de l’acte d’achat et qu’il aura les moyens de suivre l’impact de la publicité sur les achats en ligne des produits.

Actuellement des impressions display et vidéo pour trois des nombreux sites du commerçant sont proposées en desktop et mobile sur DoubleClick for Publishers et la plateforme SSP de Rubicon Project. Dom Burch a déclaré qu’ils sont en train déjà de tester les capacités de cette place de marché privative. Selon lui, dans les toutes premières heures de lancement et de test, 200 mille impressions ont été vendues à des annonceurs de secteurs non-concurrents, comme l’industrie automobile, des chaînes d’hôtels et de compagnies aériennes. Les impressions n’ont pas été proposées ni à Amazon, ni à Tesco, considérés des concurrents directs. Dans cette logique de tests, Asda va bientôt proposer aux annonceurs son site dédiée à l’épicerie, observer les plus performants et leur proposer ensuite des deals privatifs. Tout cela dans le but de peaufiner leur projet de lancement d’une place de marché privative l’année prochaine.

Asda dispose en effet d’une multitude de sites, sa présence sur le digital est très forte, avec la possibilité pour ses clients de rechercher, de comparer et d’acheter en ligne, sur desktop ou à travers les applications mobiles de la marque. Chaque grand secteur dispose d’un site à part chez Asda : l’épicerie, la mode et l’habillement (sou la marque George), l’électronique, les loisirs, les voyages, les finances…

 

Lire ici l’article publié par The Drum.

 

 

LUL