La donnée au coeur de toutes les discussions d’ATS Paris

novembre 14, 2014

IMG_1162« On n’a plus à prouver que la data fonctionne » – en quelques mots Alain Sanjaume, Directeur général d’eXelate résume l’évolution du marché du programmatique en Europe jusqu’à maintenant. Ce constat se manifeste dans les grands défis pour l’ensemble de l’industrie: la connaissance, la valorisation et la gestion de la data.

 

Les attentes pour un événement comme l’ATS, organisé par ExchangeWire, sont toujours fortes. Surtout s’il ne s’agit pas d’une simple conférence mais plutôt d’une table ronde internationale qui réunit non seulement les décideurs de la publicité en ligne et les acteurs de l’achat programmatique mais aussi des consultants, VP et décideurs. Tous ces profils de haut niveau étaient présents lors de la conférence ATS qui a eu lieu le 13 novembre au Palais Brongniart à Paris. Cette année les organisateurs ont ciblé des sujets  plus qu’alléchants: l’évolution du programmatique, le challenge de la data et la complexité de la gestion des données. Pour aborder l’ensemble de ces sujets,  des intervenants venus de secteurs très différents et d’entreprises diverses. La première présentation de la matinée a été ouverte par le PDG de Weborama, Alan Levy, qui annonce que 2014 est l’année du « décollage de la data ». Une fois de plus l’importance de la mise en place d’une stratégie claire a été soulignée. Il faut identifier, organiser, enrichir et utiliser les données avant même la considération d’une DMP. A la suite, des présentations des différentes approches d’acteurs, entre autres Iponweb, Yahoo ou GroupM, ont été discutées.

B2VAv21IAAAcVw4Parmi les divers représentants un consensus s’est dégagé: le programmatique ne se résume pas au display. L’expertise et le conseil doit embrasser l’ensemble du programmatique (Search, Display, Mobile, Vidéo et native advertising) pour permettre à l’annonceur de prendre les bonnes décisions. Les acteurs présents sur scène n’ont pas caché que la gestion des données est encore loin d’être maîtrisée parfaitement surtout si les données off-line doivent rentrer dans un environement en temps réel. Jusque là rien de nouveau et c’est là le point capital: cette conférence s’adresse aux professionnels de l’achat programmatique mais il manque une approche plus approfondie allant bien au-delà des généralités mainte fois entendues sur l’achat programmatique.

La première partie de cette conférence laisse une petite impression négative, la plupart des intervenants donnant un peu trop de place à la pub de leurs propres outils ou solutions. Le grand intérêt et le vrai point fort de cet évènement réside dans l’opportunité d’entendre les points de vue d’intervenants qualifiés sur un marché qui ne cesse de faire face à des changements technologiques. L’évolution du programmatique et l’utilisation de la data d’une manière intelligente nécessite une adaptation de tous les acteurs du marchés afin d’y faire face. Cela semble être plus que jamais l’enjeu crucial de nos métiers.

 

NL