La pérennité du taux de clics reste un mystère

mars 7, 2016

Retale_open

Les professionnels de la publicité en ligne le savent : les taux de clics sont déjà traditionnellement très bas. C’est une réalité. Mais lorsque l’on apprend que 60% de clics ont lieu par accident, on peut s’interroger sur la pertinence d’utiliser ce taux comme critère de mesure de la performance des campagnes publicitaires.

Retale_2L’entreprise de géolocalisation mobile publicitaire Retale a dévoilé les résultats de son étude, diffusés par Mediapost. Une fois que ces 60% d’enquêtés qui cliquent sur une pub accidentellement se trouvent aspirés par la pub, leur réaction est de se sentir très dérangés (68%), contrariés (45%) ou fâchés (22%). Parmi les interrogés, seuls 29% affirment être susceptibles d’aller se renseigner sur l’entreprise, son produit ou service après avoir cliqué sur une bannière publicitaire.

Au final, Retale cherche à montrer que la stratégie de la bannière n’est pas la meilleure solution pour les marques. L’entreprise propose sa solution: une application qui permet aux utilisateurs de découvrir les offres et promotions des enseignes situées dans les proximités de là où ils se trouvent. C’est une façon de relier les marques à leurs cibles, grâce à une attitude proactive du consommateur dans une démarche utile et pragmatique.

(Images extraites de retale.com.)