La régie Skyboard mise sur Infectious Media pour son habillage vidéo en programmatique

février 26, 2015

2295663-3207916C’est la mode des annonces entre les trading desks et des régies autour des thématique du programmatique premium. Aujourd’hui, ce sont les anglais d’Infectious Media et la régie Skyboard (Sorties & Loisirs) qui s’associent autour de l’habillage vidéo programmatique.

Créée en 2005, la régie compte aujourd’hui près de 10 millions de visiteurs uniques et est présente sur plus de 40 sites éditoriaux. Elle commercialise la publicité et les contenus des principaux cityguides français et sites tendances.  En proposant ce nouveau format, Skyboard permet à la fois aux annonceurs de mettre en place des campagnes de branding encore plus efficaces et de bénéficier d’une nouvelle source de revenus auprès d’une audience qualifiée, prescriptrice de tendances avec un fort pouvoir d’achat.

«Aujourd’hui, nos clients sont de plus en plus exigeants et le programmatique se révèle être  la réponse à cette problématique. Nous devons nous réinventer et innover pour pouvoir leur offrir de nouveaux formats et ce, avec un temps d’avance. C’est pourquoi, nous nous assurons que notre offre évolue continuellement. Pour le développement de l’habillage vidéo en programmatique, il était primordial de nous appuyer sur un expert du secteur et  c’est pourquoi nous avons noué un partenariat avec Infectious Media,  acteur  incontournable de ce marché », explique Fabrice Abokoun, Directeur associé de Skyboard Media.

1-p8« En combinant notre savoir-faire avec la capacité d’innovation de Skyboard, nous avons réussi à concevoir un format qui était imaginable il y a encore quelque mois seulement. Nous sommes ravis de pouvoir participer et contribuer ainsi au marché en enrichissant l’offre à disposition des annonceurs », commente Sylvain Deffay, Directeur France d’Infectious Media. « Le résultat est à nos yeux une nouvelle preuve que le marketing programmatique répond aux exigences des opérations de branding et d’engagement. » ajoute-t-il.

 

Avec ce nouveau format, Skyboard ambitionne de générer plus de 15% de revenus supplémentaires pour les annonceurs de son réseau.

 

 

Pierre Berendes