L’adoption d’objets connectés portatifs moins importante que prévu aux États-Unis (la « faute » aux montres)

décembre 22, 2016

La révision est significative : eMarketer a baissé de 60% à 24,7% le taux estimé de croissance de l’usage d’appareils connectés portatifs par les adultes cette année aux États-Unis.

« Ne vous attendez pas à voir beaucoup de ces appareils, comme des montres Apple ou des Fitbits, sous les sapins cette année – ils sont absents de beaucoup de listes de cadeaux », indique Douglas Clark, l’auteur de l’article.

Pour eMarketer, la principale raison de ce changement de projection doit être trouvée du côté des montres intelligentes, qui n’ont pas réussi à captiver les consommateurs, essentiellement à cause de leur prix élevé et de l’absence de cas d’usage précis et différenciants, comparé aux smartphones.

Pour les 18-34 ans, catégorie d’âge ayant le plus important recours aux « wearables », ce qui compte est l’utilité de l’objet et son prix accessible, raison pour laquelle ce sont bien les objets connectés pour le sport qui marchent le plus.

Cette année qui se termine, l’usage d’appareils portatifs intelligents touchera 15,8% de la population américaine, toujours d’après eMarketer. Ce taux de pénétration devrait évoluer à seulement 21,1% vers 2020.

Plus de détails ici.

LUL

(Images : Shutterstock.)