Le ciblage des données exprimées, nouveau concept à la mode ?

janvier 16, 2015

big-data-2Sommes-nous en train de voir naître un nouveau mot-clé ou concept à la mode, celui des données exprimées (en lieu et place des données par déduction) ? L’avènement du tracking tous azimuts de Facebook avec son ad server Atlas et la montée en puissance des données 1st party semblent sans doute contribuer à attirer l’attention des analystes qui depuis peu se mettent à vanter le développement des données exprimées et leurs bienfaits pour l’industrie de la publicité en ligne. Certes, mais de quoi ou de qui parle-t-on au juste ?

On parle de vous et moi, de tous les consommateurs et utilisateurs qui, de leur propre gré (ou, soyons honnêtes, parce qu’ils ne peuvent souvent pas faire autrement) fournissent leurs données personnelles ou sites, réseaux social, applications ou marques avec lesquels ils interagissent. Mine d’or offerte ! Cadeau généreux… avec lequel les marketeurs et éditeurs pourront ensuite jouer à volonté pour attirer de la valeur et rendre efficaces les campagnes de pub personnalisées.

Datalogix_turn onC’est bien ces données personnelles qui servent de matière-première à Facebook pour monétiser ses inventaires et permettre à Atlas de vérifier l’impact de leurs campagnes. Car ces données seront également croisées avec celles obtenues par d’autres sites et dans le monde réel, grâce entre autres au travail de Datalogix, ad tech dont nous vous parlions il n’y a pas bien longtemps. Et Tim Mayer, le CMO de Trueffect de prédire que LinkedIn va bientôt faire la même chose (lire ici).

Le développement du mobile et des objets connectés devront jouer dans ce sens, avec de plus en plus d’applications recevant de la part des mobinautes des informations, y compris au sujet de leurs activités quotidiennes et de leur santé. Sauf que là, les consommateurs devront rester attentifs et pourront toujours exercer leurs choix… à conditions d’être vigilants et minutieux au sujet des settings et préférences de leurs objets mobiles et connectés.

Luciana Uchôa-Lefebvre