Le DSP Mobile Apsalar lève 9 M$ pour booster ses capacités de ciblage

août 20, 2013

Dans le secteur des applications mobiles, les développeurs cherchent à séduire les joueurs qui vont non seulement télécharger leurs jeux mais y jouer régulièrement. Apsalar y apporte sa solution. Ce dernier est un DSP mobile spécialisé dans les outils de ciblage d’audience. L’entreprise a été fondée en 2010 par Michael Oiknine qui proposait un outil gratuit d’analytique pour éditeurs et développeurs d’applications mobiles. Apsalar a utilisé les données capturées pour créer des profils anonymes. Il y en a aujourd’hui plus de 800 millions. Ces profils sont utilisés par le DSP développé par Apsalar pour cibler les campagnes publicitaires.

Quelle différenciation par rapport aux autres DSP ? le ciblage d’audience basé sur des données propriétaires

Ce qui rend l’entreprise unique sur le marché c’est qu’elle dispose de données « first party » pour cibler les audiences désirées par un annonceur. On sait ainsi si une personne qui a téléchargé une application y a joué ou non ainsi que son niveau d’engagement. Il est ainsi possible de toucher une audience donnée au sein d’un paysage mobile fragmenté. En plus de cette donnée, Apsalar s’appuie sur une méthodologie qui permet de créer des segments d’audience correspondant aux meilleurs clients pour chaque industrie. L’analytique proposée aux annonceurs est également particulièrement développée ce qui permet de facilement mesurer le ROI des campagnes et d’effectuer les bonnes optimisations. Toutes ces briques de « big data » ont été construites par-dessus le DSP qui a été lancé en début 2013.

On peut prédire que ce secteur de la « adtech » ne devrait pas échapper à une vague de consolidation. Un des investisseurs, DCM va permettre à Apsalar de se développer sur le continent asiatique et lui permettre d’émerger en qualité de DSP mobile global connecté à des milliers d’applications.

Au total l’entreprise basée à San Francisco a levé près de 15 M$ au cours des trois dernières années. Elle compte une vingtaine de clients (principalement des agences) et plus de 50 marques ont opéré des campagnes depuis le début de l’année. Les fonds levés vont lui permettre de se développer dans les secteurs du voyage et de la mode.