Le marketing personnalisé, une réponse au rejet des publicités ?

mai 13, 2016

TD_Engage

Quand un prestataire technologique de marketing à la performance s’intéresse de plus près à la perception et au vécu des consommateurs exposés aux publicités, cela mérite attention.

Le spécialiste suédois d’affiliation et de tracking des utilisateurs Tradedoubler a interrogé environ 4500 consommateurs européens, dont un peu plus de 10% des Français. Pas de surprise, il en ressort que les consommateurs se sentent submergés par les sollicitations commerciales en ligne (54%), que beaucoup d’entre eux (44%) plébiscitent les publicités qui sont en relation avec leurs centres d’intérêt et que certains (36%) auront plus de propension à acheter si les messages qu’ils reçoivent sont personnalisés.TD_mesg personnalisé

Data et automatisation

L’objectif de Tradedoubler avec cette enquête était vraisemblablement de prouver la pertinence d’un marketing personnalisé. L’entreprise défend que les responsables marketing doivent analyser les comportements et les habitudes en ligne des consommateurs afin de générer des actions personnalisées « qui créeront le lien avec le bon consommateur, sur le bon format au bon moment ». Elle rappelle le principe fort logique mais souvent négligé selon lequel l’attraction de nouveaux clients commence par la compréhension des clients existants.

Ce n’est pas un hasard en effet si plateforme suédoise prône « une approche stratégique et qui s’adapte à l’écran et au contexte », étant elle-même à l’origine d’une solution « qui aide les marchands online à utiliser la data et l’intelligence artificielle pour appréhender les comportements, identifier et cibler les consommateurs avec des messages personnalisés ».

Ayant cumulé des milliards de données issues d’actions traquées dans le cadre des campagnes d’affiliation mises en place ces 17 dernières années, l’entreprise affirme que sa solution « TD Engage » peut fournir aux marques une « photographie » de leur client type en croisant ce patrimoine de données avec les informations de navigation des sites TD_trackingmarchands.

Espérons que cela puisse rendre la publicité à la performance moins intrusive et plus intelligente…

Moteurs de recherche en perte de vitesse

L’étude confirme également la fin de l’hégémonie des moteurs de recherche dans le processus d’achat.

Selon le document, « au moment d’acheter, les consommateurs ne passent pas tous par les moteurs de recherche comme on pourrait le croire (60% le font) mais sont de plus en plus nombreux à le faire en passant par des sites de comparaison (55%) ou d’avantages client (49%) comme les sites de cashback (des sites offrant des codes de réduction, des rétro commissions ou le remboursement d’achats) ».

 

(Images : Tradedoubler.)