La plateforme SSP Mobile Smaato lève 25 M$ et perce le marché asiatique

août 18, 2014

SmartphoneLa place de marché et plateforme supply side mobile Smaato vient de lever $25 millions auprès de Singapore Press Holdings Ltd., un important groupe média asiatique, ainsi que d’Aeris Capital, EDBI et d’autres investisseurs historiques de l’entreprise. Smaato informe qu’elle compte utiliser cet argent pour développer une nouvelle génération de sa plateforme supply side, qui soit basée sur une logique d’automation en libre-service.

Ragnar Kruse , le CEO et co-fondateur de Smaato, rappelle aujourd’hui la hausse frénétique de l’activité de monétisation mobile : 65% des éditeurs cherchent à monétiser des applications mobiles (les autres 35% sont concentrés sur des sites web mobiles), dans un contexte d’environ 466% de hausse dans les dépenses avec de la publicité programmatique pour les applications. Dans ce contexte, affirme-t-il, « les développeurs d’applications mobiles souhaitent avoir un contrôle absolu de leurs inventaires et données, suivant un modèle de libre-service ». C’est donc bien ce que l’ad tech compte développer pour sa plateforme SSP avec les nouveaux fonds.

Smaaato_background

Mais ce n’est pas tout, si l’on prend en compte que le leader de cette levée est l’un des plus importants groupes de médias de la région asiatique, avec en portefeuille 19 journaux, 100 magazines, éditions en ligne, applications, portails de petites annonces et d’infos financières. Une manne pour Smaato, qui projette, selon le communiqué annonçant la levée, de « lancer des places de marché privées contrôlées par les plus importants éditeurs de la région asiatique cherchant des méthodes automatisées pour tourner des campagnes de publicité premium ». Avec 115 employés, des bureaux à San Francisco, New York, Hambourg, Singapore et Jakarta, Smaato va ainsi certainement désormais se déployer davantage dans les pays asiatiques.

L’ad exchange de l’ad tech – SMX – serait aujourd’hui utilisée par 78 mille éditeurs et développeurs d’applications mobiles, ainsi que 100 régies et plus de 170 plateformes demand side, et servirait, si l’on se base sur les chiffres annoncés par l’entreprise, plus de 90 milliards d’impressions publicitaires par mois à 450 millions de visiteurs dans le monde.

LUL