Les marketeurs français privilégient la technique au client

juin 9, 2015

Etude UDA_openAu sein des entreprises, le marketing n’est pas encore vécu comme étant le partenaire stratégique pour leur croissance. Voici une des principales conclusions du volet français d’une étude mondiale menée par le cabinet en stratégie marketing Millward Brown Vermer et la Fédération Mondiale des Annonceurs. Conduite en France par le cabinet Millward Brown Vermer et l’Union des annonceurs (UDA), elle vient révéler quelques faits majeurs et trois enjeux auxquels font face les directions marketing des entreprises de l’Hexagone.

Tout d’abord, les faits. Ces équipes marketing disposent d’une culture qui ne favorise pas la prise de risques et privilégie l’utilisation de « techniques éprouvées ». En même temps, elles se sont dotées des bons outils mais ceux-ci ne sont pas assez exploités. De plus, leur stratégie ne serait pas encore « suffisamment centrée sur le client ». Enfin, même si les marketeurs français s’impliquent « parfaitement » dans la mise en place de la stratégie globale de la marque pour laquelle ils travaillent, celle-ci ne semble pas claire pour tous.

L’objectif de cette étude est de mesurer et d’analyser le rôle du marketing au sein de grandes entreprises notamment dans réalisation de la stratégie business en comparaison avec des résultats mondiaux. Elle cherche aussi à identifier les facteurs clefs de succès pour l’organisation des départements marketing de ces organisations tout comme les réponses nécessaires pour aborder de nouveaux challenges. 400 marketeurs de 24 entreprises « parmi les plus influentes » ont été ainsi interrogés.

« Les marketers français ont su développer des fondamentaux solides sur des éléments clefs du marketing, avec des scores plus élevés en France qu’au global, voire que ceux des entreprises sur-performantes notamment en termes d’implication des équipes, d’orientation performance marquée et d’outils et méthodologies marketing largement développés », nous explique le communiqué annonçant les résultats de l’étude intitulée Marketing 2020 France. Mais «  si les outils et process sont clairement identifiés, l’utilisation et la mise en œuvre est moins systématique en France. La plupart des entreprises françaises ont plus la culture des moyens que celle des résultats. »

Dans un contexte où les modes de vie des consommateurs ont sensiblement évolué il est ainsi urgent pour les marques de répondre à leurs attentes en leur offrant une « expérience totale cohérente et personnalisée », peut-on y lire. Ceci exige des équipes marketing de définir une raison d’être sociétale forte, de positionner le consommateur au centre des stratégies et de créer un environnement agile (qui suppose la mise en place d’une organisation « connectée »).

Etude UDA 2

 

Plus d’informations et contacts sur le site de l’UDA (cliquez ici).

 

Luciana Uchôa-Lefebvre