Les mauvaises pubs interceptées par Google en hausse

janvier 26, 2016

Google_bertter ads

780 millions de publicités auraient été suspendues l’année dernière par Google pour cause de violation de ses principes et règlements (contre 524 millions en 2014).

Comme chaque année, Google a répertorié la liste de mesures mises en place pour combattre lesdites « mauvaises publicités » sur desktop et mobile. Son rapport sur les « bad ads » a par ailleurs changé de nom. Il s’agit désormais du « Better ads » report de Google.

PGoogle_fermer la pubarmi les publicités suspendues, on trouve une large diversité d’escroqueries différentes : des contrefaçons, des publicités mensongères, des logiciels et des téléchargements indésirables, des publicités servant à détourner les données de l’utilisateur (« phishing » ou hameçonnage), des publicités déguisées.

Dans son billet, Sridhar Ramaswamy, vice-président senior pub et commerce à Google, tient à rappeler les outils mis à disposition des utilisateurs pour qu’ils puissent gérer leur expérience publicitaire, notamment la fonctionnalité leur permettant d’«  ignorer une annonce », que l’on active en cliquant sur la croix dans le coin de l’annonce, pour l’arrêter. Cette fonctionnalité a été utilisée plus de 4 milliards de fois en 2015, selon Google.

LUL

(Images : Google).