Les revenus publicitaires display de Facebook dépassent ceux de Google grâce au mobile

mars 20, 2014

facebook-google-squareSi les estimations d’eMarketer sont bonnes, les revenus publicitaires de Facebook avec le display aux Etats-Unis ont déjà dépassé ceux de Google et continueront de croître plus, comparativement, du moins jusqu’en 2015. En 2013, Facebook a perçu $ 3,3 milliards de revenus nets avec le display, soit une hausse de 50,5% par rapport à 2012. Cette performance assez étonnante a été grandement rendue possible par la publicité sur mobile. Google a réalisé $ 3 milliards sur la même période, avec une hausse de 33%.

emarketer Growth

Les projections pour 2014 confirment cette évolution : Facebook devra atteindre les $4,8 milliards, une hausse de 47,3%, tandis que Google, avec plus 25%, s’arrêtera à $ 4 milliards. Les projections d’eMarketer indiquent des hausses plus modérées à partir de 2015, et ce pour toutes les entreprises étudiées.

Google-Russia-Office-PicturesDans son bilan et projections des revenus publicitaires dans le digital de 2012 à 2016 aux Etats-Unis, Emarketer met très en avant une sorte de renaissance d’AOL, qui, après des années de performances rétractées, pourra à partir de cette année compter sur une croissance à deux chiffres de ses revenus publicitaires, estimée à 15,5%. Cette amélioration assez démarquée devrait se poursuivre les deux prochaines années, bien qu’à des niveaux moindres (13,5% et 12,7%), tirée surtout par le programmatique et la vidéo grâce à Adap.tv, nous explique le rapport.

Enfin, la croissance des revenus de Twitter, quant à elle, sera cette année moins spectaculaire qu’en 2012 (199,3%) et qu’en 2013 (90,2%) pour s’établir à 78,8%, un taux qui continuera de descendre nettement selon eMarketer les prochaines années. La part de Twitter étant quasiment infime à côté des géants de ce secteur, ces projections ne viennent pas nécessairement arranger les choses pour le réseau social.

emarketer_revenue

Et si l’on arrête la photo sur les 5 plus grands de ce marché, on trouve dans l’ordre des plus gros revenus publicitaires avec du display digital vers les plus petits projetés pour 2014 Facebook, Google, Yahoo, AOL et Microsoft. Il est à noter que les revenus d’Yahoo n’ont cessé de baisser depuis 2012 et que pour les prochaines années ils devront grandir timidement, autour de 2% et 3%.

performance-campagnes-Hausse soutenue du RTB aux Etats-Unis 

eMarketer fait également le point des performances de l’achat de display en système de Real Time Bidding sur les ad exchanges aux Etats-Unis. En 2013, les dépenses avec le RTB ont grimpé de 76,5% et continueront de croître à des niveaux un peu plus modestes tous les ans d’ici 2018, la projection pour 2014 étant d’une hausse de 43,4%. Le RTB compte ainsi pour la moitié des achats programmatiques aux Etats-Unis et pour 20% de toutes les dépenses avec les publicités display sur le digital.

emarketer RTB

L.U.L.