L’intégration de l’internet des objets par les entreprises : état des lieux (étude)

novembre 9, 2016

SAS_open

Si l’intégration d’objets connectés semble être une stratégie incontournable pour les entreprises désormais, les exemples de réussite sont encore rares d’après une étude réalisée par SAS. L’éditeur de solutions d’analytique a interrogé 75 grandes entreprises pour qui l’intégration de l’IoT au sein de leurs activités est considérée « en bonne voie ».

SAS2D’après l’étude, l’intégration de l’IoT pose problème aussi bien sur le plan technologique que managérial. Les trois principales difficultés affrontées par les participants à l’enquête relèvent de l’analyse des données en temps réel (22 %), de questions de sécurité (22 %) et de la gestion du changement culturel (20 %). Ces points ne sont pas anodins pour SAS qui, à travers cette étude, cherche à démontrer la pertinence de ses propres solutions pour la réussite de ces processus, notamment en matière d’analyse de données en temps réel.

Il n’empêche, on apprend des faits intéressants avec cette enquête. Par exemple, qu’environ 20 % des personnes interrogées déclarent se servir de l’internet des objets principalement dans le cadre de projets de « client connecté », 17 % à des fins d’auto-diagnostic et 16 % pour le suivi des ressources. Beaucoup attendent de leurs initiatives des avantages à la fois pour l’organisation et pour le client, citant en priorité l' »efficacité opérationnelle » (43 %) et l' »optimisation de l’expérience utilisateur » (36 %).

Les participants ont été sélectionnés dans neuf grands secteurs – depuis l’industrie manufacturière jusqu’au secteur public – et représentent 15 types d’utilisation, « preuve du vaste champ d’application de l’IoT », déclare SAS dans un communiqué.

LUL

(Images issues de sas.com.)