Manque de transparence freine les investissements en programmatique

juin 30, 2015

Digital-Transformation-boltS’il est vrai que la majorité des marketeurs ont l’intention cette année d’augmenter leurs investissements (75% de 200 interviewés) sur de canaux programmatiques, y compris à des fins de branding, beaucoup (65%) se disent encore freinés par le manque de transparence financière de ce marché. Ces conclusions nous parviennent d’une étude réalisée par le trading desk britannique Infectious Media.

Infectious_branding« Même si les marketeurs comptent investir davantage en programmatique, il est clair que la question de la transparence reste un problème », explique le CEO d’Infectious Media, Marin Kelly. «L’IAB projette que le programmatique comptera pour l’équivalent de la moitié du display l’année dernière. Imaginez donc ce que cela pourrait être cette année si la transparence n’était plus un problème », ajoute-t-il.

D’autres barrières majeures sont également citées par les marketeurs interviewés dans cette étude : la complexité de l’écosystème (citée par 55% d’entre eux) et l’absence de mesure appropriées (50%).

Pour les aspects positifs, les marketeurs voient la possibilité donnée par les techniques programmatiques de synchroniser online et offline comme une de leurs principales opportunités. Les interviewés ont aussi cité l’intérêt de se connecter avec de sources nouvelles de données et la vidéo programmatique comme des volets très prometteurs de ce mode d’achat de médias.

Lire ici également.

 

AMInfectious-Media-programmatic