Microsoft Exchange veut être plus transparent tout en protégeant les ventes directes

février 24, 2014

1258.MAX_Transparency_214.png-550x0Microsoft souhaite augmenter la transparence de ses inventaires vendus sur sa place de marché en RTB, Microsoft Advertising Exchange, tout en contrôlant davantage l’accès aux données de ses utilisateurs. Si l’entreprise met en place ce qu’elle annonce, les marketeurs et trading desks sauront plus au sujet de l’impression qu’ils enchérissent, parce qu’une partie de l’url ne sera plus cachée, comme, par exemple, le nom de domaine de premier niveau et de certains sous-domaines. Désormais, les acheteurs pourront savoir ainsi, entre autres, si l’impression qui les intéresse se trouve sur MSN Royaume-Uni, MSN Etats-Unis ou bien Skype.

7220.Nokia_Ad.jpg-550x0La pratique des url cachées est monnaie courante sur les ad exchanges et ce n’est pas sûr que l’initiative de Microsoft soit suivie de très près par d’autres éditeurs.

Tout en annonçant plus de transparence pour sa place de marché en RTB, Microsoft affiche aussi plus de protection pour ses ventes directes. L’accès à des capacités améliorées de ciblage d’audience, possibles sur le desktop, comme des données sociodémographiques ou comportementales, ne se fera en revanche que dans les ventes programmatiques traitées en mode privé, selon la déclaration d’Esco Strong, directeur de publicité programmatique à Microsoft, relayée par adexchanger. « Dans les ad exchanges vous avez quantité d’offrants qui regarde les opportunités mais n’achète pas forcément votre impression. Nous avons un contrat social avec nos utilisateurs en ce qui concerne la manière dont nous exploitons leurs données et nous souhaitons que leurs données soient ciblées uniquement quand nous faisons partie de la transaction » a-t-il déclaré.

Aux Etats-Unis, selon emarketer, Microsoft apparaît en troisième place en termes de parts de marché des revenus avec la publicité digitale, que ce soit en bilan des années passées que ce soit en projection (de 5,7% pour 2014, en baisse), largement derrière Facebook (8,2% en 2014, en hausse) et Google (40,8% des parts de marché en 2014, selon les projections, en hausse par rapport à 2013). En termes globaux, il passe 4ème, derrière Yahoo!.

L.U.L.

Source : Microsoft Advertising